Actuels n° 6 - 2017

La recherche biographique

 

Titre : La recherche biographique : quels savoirs pour quelle puissance d’agir ?

Coordinatrice Anne Dizerbo  (Chercheure associée au laboratoire CIVIIC Rouen)

Présentaion :

Cette publication s’inscrit dans le prolongement du congrès AREF (Actualité de la Recherche en Éducation et en Formation) qui s'est tenu à Mons (Belgique) du 4 au 7 juillet 2016 et qui invitait ses participants à situer leurs recherches au regard d'un questionnement épistémologique ainsi formulé : « À quelles questions cherchons-nous réponse ? ». L'ouvrage rassemble les contributions proposées lors de ce congrès dans le cadre du symposium « De quoi la recherche biographique est-elle le nom ? ». Les participants à ce symposium ont cherché d’une part à cerner les questions auxquelles la recherche biographique en éducation tentait de répondre et à repérer d’autre part quelle était l’origine de ces questions. Cela n’a pas été sans interroger la spécificité des savoirs produits par la recherche biographique en éducation dans le souci de renouveler le traitement fait à certaines questions importantes pour appréhender les phénomènes sociaux contemporains. Cette dimension du contexte de production, de la nature et des effets des savoirs constitue la ligne principale du présent ouvrage.

Au cœur du projet de la recherche biographique en éducation (RBE), la reconnaissance et l’exploration du biographique comme dimension constitutive des processus d’individuation, d’éducation et de socialisation répondent à une configuration historique des rapports de l’individu au social, du sujet à la Cité. Celle-ci a pour conséquence d’accorder une centralité sociale et politique nouvelle aux opérations de biographisation et en particulier aux figurations narratives selon lesquelles les individus produisent les formes de leur existence pour eux-mêmes et pour les autres. Dès lors, on peut interroger les conditions sociétales dans lesquelles les manifestations publiques de la biographisation individuelle, notamment sous la forme du récit de la vie, acquièrent cette centralité, faisant ainsi du biographique le paradigme d’une approche spécifique dans les sciences humaines et sociales contemporaines. On peut aussi questionner le choix effectué par un certain nombre de chercheurs de s’émanciper des conventions scientifiques dominantes et d’aborder certaines questions, ou de renouveler le traitement qui en est fait, en s’inscrivant dans le paradigme épistémologique et méthodologique de la recherche biographique en éducation....

[En vente ICI]

Sommaire