Appels

Éducation, genre et migration : ...

 

Titre complet : Éducation, genre et migration : opportunités et menaces dans un contexte de montée des discours de haine en ligne

Du 17 et 18 septembre 2020 à Paris

PRÉ-APPEL
Si la fin du XIX ème et le XX ème siècles se sont caractérisés par un capitalisme industriel et un nationalisme à l’origine de longs conflits meurtriers à l’échelle mondiale, le XXI ème siècle se trouve, quant à lui, défié par les plus grands mouvements migratoires transnationaux (Wihtol de Wenden,
2018). Dans ce contexte mondial marqué par l’augmentation des migrations internationales liées au terrorisme, à divers conflits, aux catastrophes environnementales etc., les sociétés démocratiques sont interpellées sur leur capacité à garantir un droit universel à l’éducation (proclamé par l’article
26.1 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme), des conditions de scolarisation adéquates et de réussite à toutes et tous les enfants. En effet, selon l’UNESCO, 15% des enfants dans le monde n’étaient toujours pas scolarisés au primaire en 2000, même si ce chiffre s’est établi à 9% en 2014 (Institut de statistique de l’UNESCO). Il convient dans la même perspective de rappeler que les filles, les personnes handicapées et les enfants en zone de conflit seraient les plus affectées par la déscolarisation (Institut de statistique de l’UNESCO ; eAtlas de l'UNESCO sur les enfants et les jeunes non scolarisés ; UNICEF, 2016).
Relevons par ailleurs d’importantes mutations sociétales dans certaines régions du globe, à l’instar de l’espace méditerranéen, l’Amérique Centrale (plus encore que du Sud), la frontière Sud des États-Unis avec le Mexique entre autres, qui sont passées de terres d’accueil de migrant∙e∙s ou d’exilé∙e∙s à des régions productrices de main d’œuvre migrante à bas prix, parfois l’inverse, et ce, en l’espace de quelques années tout juste (Wihtol de Wenden 2013, 2017, 2018). ...

Fondements, modes de mise en œuvre et effets des dispositifs d’apprentissage ...

 

Titre complet : Fondements, modes de mise en œuvre et effets des dispositifs d’apprentissage de la langue de scolarisation pour les apprenants migrants allophones

Du 8 au 11 juin 2020, le XXe Congrès de l'AMSE se tiendra à Buenos Aires, en Argentine, et sera co-organisé par l'Université Pédagogique Nationale (UNIPE) et l'Université Nationale de San Martin (UNSAM).

Extrait de l'argumentaire :

Dans le contexte actuel de l’accélération et de la diversification des migrations, de nombreux pays sont amenés à repenser les dispositifs d’accueil et d’accompagnement des nouveaux arrivants en âge d’être scolarisés. La diversité des parcours, des profils linguistiques et culturels des personnes migrantes, et de leurs aspirations, impliquent l’émergence de nouveaux dispositifs pédagogiques dans les écoles et les universités. L’objectif visé est prioritairement l’appropriation de la langue principale de scolarisation/langue académique de leur pays d’accueil afin de favoriser l’inclusion des personnes, dans leur environnement social et en particulier scolaire ou académique. Pour cela les élèves doivent idéalement être encouragés à suivre différentes voies de formation, en lien étroit avec leurs besoins et leurs projets individuels (Chiss, 2008 ; Goï et Huver, 2013 ; Huver, 2012). La qualité de ces dispositifs aura un impact immédiat sur la réussite éducative de ces élèves et leur inclusion dans la société d’accueil.

Pour orienter et discuter les choix faits dans le domaine des politiques éducatives en contexte migratoire, il est essentiel de disposer de données de recherche qui permettent de mieux comprendre quels sont les fondements des dispositifs d’apprentissage linguistique destinés aux apprenants de différents âges (enfants, adolescents, adultes), de quelle manière ces dispositifs sont effectivement mis en œuvre et quels sont leurs impacts, positifs ou négatifs, sur le développement des compétences des apprenants. ...

Adhérer en 2019, pour que vive notre revue

 

Nous avons besoin de votre soutien pour faire vivre la revue Le sujet dans la Cité Revue internationale de recherche biographique et organiser les nombreuses manifestations scientifiques (séminaires du Sujet dans la Cité, symposia, rencontres-débat, publications et lancements de livres, etc.) tout au long de l'année.

C'est ensemble que nous pouvons faire entendre notre voix et construire une vie de la pensée en-commun !

 Vous trouverez un bulletin d'adhésion à l'association "Le Sujet dans la Cité" au montant de  40€ pour les salariés et de 20€ pour les étudiants et les personnes sans emploi.

La cotisation donne droit gracieusement à l'exemplaire annuel de la revue Le Sujet dans la Cité. Revue internationale de recherche biographique, à un tarif préférentiel pour l'achat de toute publication éditée par l'association, ainsi qu'à l'accès gratuit aux manifestations scientifiques et culturelles qu'elle organise.

En ce qui concerne notre prochaine actualité :

- Un numéro de la revue Actuels n°8 paraîtra en novembre 2019, coordonné par Anne Jorro & France Merhan : Apprentissage et développement professionnel.en situation de travail et de formation.

- Le colloque international "La recherche biographique en situations et en dialogues. Enjeux et perspectives" aura lieu les 16-17-18 octobre 2019. Vous trouverez le programme des conférenciers en PJ. Nous avons par ailleurs plus de  130 communications dans les ateliers et symposia, vous pourrez consulter le programme sur le site du colloque : https://rbe2019.sciencesconf.org

Merci à vous !

Christine Delory-Momberger
Pour l'équipe du Sujet dans la Cité

Autobiography : excess, self-expenditure

 

Du 23 au 24 juin 2020 à Rome, 19th International Meeting of the Scientific Observatory of Autobiographical Memory in Written, Oral and Iconographic Form

Mediapolis-Europa presents in cooperation with the Biblioteca di Storia Moderna e Contemporanea

Appel en Anglais : 

With this call for papers we intend to investigate the relationship between autobiographical narration as an expression of going beyond, as a pursuit of the extreme in relation to the concept of boundary, or as a practice of excess, understanding how, stated or implied, these components constitute the framework of the argument of the writing examined.

En français :

Cet appel à contribution entend solliciter des propositions qui explorent, analysent des récits autobiographiques au centre desquels se trouve l’idée de dépense, d’excès, qu’elle soit ouvertement énoncée, ou qu’elle se manifeste en transparence.

En Italien :

Col presente call si intende indagare sul rapporto fra il racconto autobiografico come espressione dell’andare al di là, come  perseguire l’estremo in relazione al concetto di limite,  o come pratica dell’eccesso, cogliendo come  in modo dichiarato o sottinteso queste componenti  costituiscano l’ossatura dell’argomentazione dello scritto autobiografico preso in considerazione.

Ouverture d'un site de sciences participatives

 

Communiqué

Suite à la publication de l'ouvrage collectif « À quoi servent les sciences de l'éducation ? » chez esf, présenté par Philippe Meirieu et réunissant les contributions de Brigitte Albero, Angela Barthes, Bernard Charlot, Marie Duru-Bellat, Alain Jaillet, Laurent Jeannin, Éric Plaisance, Line Numa-Bocage, Jean Houssaye, Claudine Blanchard-Laville, Richard Wittorski, Christine Delory-Momberger, Christophe Niewiadomski, Martine Janer-Raimondi et de Claude Lessard en conclusion, un site de sciences participatives est ouvert à tous.

Le site a vocation à ouvrir la discussion : que vous soyez chercheur, professionnel de l'éducation, élève, parent d'élèves, étudiant, vos questions et remarques feront avancer le débat. Dans une forme de délibération commune, chacun pourra proposer des suggestions, proposer des pistes, définir un sous-thème de discussion (le bien-être, l'évaluation, l'architecture scolaire, la santé, les inégalités face à l’école, les relations école / familles, etc.).

Dans une délibération collective, les professionnels, les élèves, les parents pourront y définir leurs besoins et attentes contextualisées : quelles sont les questions vives sur lesquelles ils voudraient des réponses de la recherche ? Charge aux chercheurs de s’en emparer, quitte à les reconfigurer. 

Cordialement, Béatrice Mabilon-Bonfils

Eduquer à l’esprit d’entreprendre, former à l’entrepreneuriat ? ...

 

Titre complet : Eduquer à l’esprit d’entreprendre, former à l’entrepreneuriat ? Enjeux, questions, transformations

A Lille – Hauts de France, 13, 14, 15 mai 2020

Appel à communications

Le développement de l’entrepreneuriat par l’éducation, la formation et différentes modalités d’accompagnement répond aujourd’hui à des questions sociales, éthiques, économiques, politiques et éducatives.
Les champs de l’éducation et de la formation se trouvent directement donc interpellés par la place grandissante qu’occupe l’entrepreneuriat dans la société contemporaine. L’évolution des politiques et des pratiques éducatives qui sont associées à l’entrepreneuriat est encore sous-étudiée, méconnue ou mal compris, particulièrement dans les travaux scientifiques de langue française portant sur les questions éducatives. Il est donc temps de réunir des chercheurs de différents pays pour les faire dialoguer et contribuer à la construction d’un champ de recherche spécifique en la matière.
Rendre intelligible d’un point de vue scientifique l’évolution des pratiques d’éducation et de formation visant le développement de l’entrepreneuriat et de l’esprit d’entreprendre nécessite de disposer d’éclairages multiples, l’objet étant à la croisée de points de vue disciplinaires pluriels (économie, gestion, sciences de l’éducation et de la formation, sciences politiques, psychologie, sociologie, histoire, philosophie, etc.). De même, cette mise en intelligibilité mérite par ailleurs de se nourrir et s’enrichir de la rencontre et du dialogue entre les chercheurs et les acteurs professionnels de l’entrepreneuriat....

La recherche biographique en situations et en dialogues. Enjeux et perspectives

 

Le colloque international "La recherche biographique en situations et en dialogues. Enjeux et perspectives" aura lieu les 16-17-18 octobre 2019 à la Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord.

Une trentaine de conférenciers nationaux et internationaux viendront exposer leurs travaux dans les tables rondes et de larges espaces d'ateliers sont prévus pour les communications afin qu'un dialogue fructueux s'établisse entre les différents courants du biographique.

Ce sera l'occasion de faire ensemble un état des lieux de la recherche biographique et un bilan afin de dégager des perspectives pour la construction de projets futurs et d’œuvrer ainsi à l'expansion de ce domaine de recherche si nécessaire aujourd'hui.

Le Vocabulaire de la recherche biographique en éducation sous la direction de Christine Delory-Momberger paraîtra aux éditions ERES à cette occasion.

Nous vous incitons à proposer des communications et à venir rencontrer d'autres chercheurs d'horizons différents. Des publications sont programmées et votre article pourra être retenu.

L'appel à communications est lancé, vous pouvez déposer votre proposition jusqu'au 3 avril 2019.

Website : https://rbe2019.sciencesconf.org

Pour toutes questions, vous pouvez vous adresser à Anne Dizerbo : contact.rbe.colloque@gmail.com

Cordialement.

Toute l'équipe du CIRBE

 

Le monde des enfants et leur bien-être. ...

 

Titre complet : Le monde des enfants et leur bien-être. Accompagner le développement de tous les enfants

Ce colloque international pluridisciplinaire se déroulera à Nantes le 20 juin 2019 sur le site du Tertre de l’Université de Nantes et le vendredi 21 juin 2019 à la Cité des Congrès à Nantes.

Il s’adresse aux chercheurs et aux professionnels dans les domaines de l'enfance et de l'éducation. Il a pour but de dresser l’état des connaissances scientifiques sur les facteurs qui contribuent au bien-être des enfants, l’impact du bien-être subjectif sur leur développement et les actions/dispositifs susceptibles de favoriser leur bien-être et leur développement.

Il bénéficiera des apports du séminaire international de restitution de la 3ème vague de l’enquête mondiale « Children's worlds » (www.isciweb.org) qui sera organisé parallèlement les 19 et 20 juin 2019 à Nantes.

Au plaisir de vous rencontrer à Nantes en juin 2019 !

XVIIIème rencontre de l’Observatoire Scientifique de la mémoire écrite, ...

 

Titre complet : XVIIIème rencontre de l’Observatoire Scientifique de la mémoire écrite, orale et iconographique

Rome 24, 25, 26 Juin 2019 - Palazzo Mattei, Via Michelangelo Caetani 32 - 00186 Roma

Cet appel à contributions souhaite susciter des propositions d'exposés circonstanciés, documentés et critiques envisageant les rapports matériels ou symboliques entre écriture de soi et nourriture par le biais d'expressions écrites, orales ou iconographiques.

Le rituel des repas a été un pivot culturel dans l'opulence comme dans la frugalité, dans la vie comme dans la mort. Dans le Dia de los muertos, l'individualité du défunt est déclinée à travers les boissons et les aliments qui le personnifiait de son vivant.

Dans ce contexte, topos et mots sont très significatifs : symposium de syn, ensemble et posion, boisson ; banquet : repas de plusieurs personnes; appétit : désir en général et de nourriture en particulier ; lucullien : élégance, accueil. Par ailleurs des locutions comme panem et circensem ou de multiples proverbes traduisent en sens commun des préceptes et des lignes de conduite.

Philippe Lejeune rappelle, se référant à Plutarque, que Lucullus voyant que la table n'avait été apprêtée que pour une seule personne : « s'en courrouça et fit appeler celui de ses serviteurs qui avait charge de cela, lequel lui dit : "Pour autant seigneur, que tu n'as envoyé semondre personne, j'ai pensé qu'il ne fallait déjà pas faire grand appareil …

Lancement de la revue Monde commun

 

Communiqué de presse

Le premier numéro de Monde Commun est le manifeste de ce collectif d’anthropologues, réunis autour de Michel Agier, qui entendent faire de l’anthropologie une matière publique et porter à bout de bras les sujets les plus brûlants. En choisissant comme thème inaugural la violence, il affirme l’attachement de ce groupe d’universitaires à une discipline engagée et ancrée dans le moment présent : la violence est partout, toujours, mais jusqu’à quel point est-elle supportable ? Certaines violences sont-elles plus tolérables que d’autres et les pires horreurs doivent-elles masquer les violences quotidiennes ? À partir de quand le chercheur a-t-il le devoir de devenir un lanceur d’alerte ?

Recherche interventionnelle, inégalités sociales et territoriales, cancers

 

Les 10 & 11 janvier 2019, Colloque Recherche Interventionnelle

Appel à communications

Dans ce cadre, un appel à communications est ouvert. Les résumés devront s’inscrire dans l’une des trois catégories proposées :

  • Méthodes, cadres théoriques et pratiques de recherche sur la réduction des inégalités ;
  • Méthodes et pratiques d’intervention sur la réduction des inégalités ;
  • Méthodes et pratiques d’engagement dans des partenariats et des collaborations de recherche.

Les communications, orales ou affichées, seront sélectionnées sous l’égide d’un conseil scientifique.

Vous pouvez soumettre votre communication via ce lien.

Date de clôture : mercredi 12 septembre 2018.

Pour toutes questions, vous pouvez contacter :

fberdougo@institutcancer.fr et valentine.campana@iresp.net.

Production & circulation des savoirs sur le genre au Sud

 

Journées d’études – 17-18 Décembre 2018 – CEIAS (CNRS/EHESS), Paris

Ces journées d’étude proposent d’analyser les conditions de production des savoirs sur le genre, en partant des pays dits du Sud. Il s’agit d’une part de mettre en évidence les dynamiques locales, régionales et globales, de production et de circulation de ces savoirs sur le genre et d’autre part de s’intéresser au contenu de ces savoirs et d’en souligner les spécificités (ou non) sur les plans théorique et épistémologique.
L’objectif premier de ces journées est d’éclairer la fabrique des savoirs sur les femmes et le genre dans les pays du Sud, et non pas au sujet de ces pays. En effet, les études sur les femmes, féministes et de genre, leurs histoires, idées et concepts clés, commencent à être bien documentés dans les cas de l’Europe et des États-Unis (Lagrave 1990; Brown 1997; Bereni et al. 2008; Clair & Heinen 2013). Ceci est moins vrai pour les pays dits du Sud, le plus souvent envisagés comme terrains d’étude et réceptacles de concepts élaborés par les espaces savants du Nord (Mohanty 1984 ; Naples et Desai, 2002 ; Desai, 2005 ; Spivak 2009). En s’intéressant aux savoirs tels qu’ils sont élaborés et théorisés dans les pays dits du Sud, ces journées visent donc à questionner les rapports de pouvoir qui sous-tendent le discours scientifique et savant – y compris les études de genre, et notamment, mais pas exclusivement, les rapports Nord-Sud (Bhaskaran 2004; Dutoya 2016)...

Contact des organisatrices :

Passages, transferts, trajectoires en éducation

 

Les 24-25 juin 2019 - Université de Genève | Uni-Mail
Organisé par l’Équipe de recherche en histoire sociale de l’éducation (ERHISE), Université de Genève et    l’Association transdisciplinaire pour les recherches historiques sur l’éducation (ATRHE)

Les propositions de communication sont attendues avant le 30 septembre 2018.

L’émigration-immigration comme « fait social total »

 

Titre complet : L’émigration-immigration comme « fait social total » - Retours sur les travaux et la pensée d’Abdelmalek Sayad

Appel à communications [avant le 10 mai 2018 à l’adresse colloquesayad@gmail.com]

Les 27 et 28 septembre 2018, colloque à l’EHESS, 105 bd Raspail, amphithéâtre Furet & à l’auditorium des Archives Nationales (Pierrefitte-sur-Seine, métro Saint-Denis Université)

Il y a vingt ans Abdelmalek Sayad nous quittait. Son œuvre, qui s’étend sur près de 40 années d’enquêtes et une centaine de publications, a très largement contribué au renouvellement des regards et des pratiques scientifiques sur le phénomène migratoire et sur un ensemble d’objets de première importance pour les sciences sociales.

La volonté d’Abdelmalek Sayad de ne jamais dissocier les logiques sociales produisant l’émigration des formes de recomposition des collectifs à l’œuvre dans toute immigration, mais surtout son attachement à décrire de part et d’autre de la Méditerranée les modalités et les contours d’une « double absence », ont rencontré un large écho dans le monde académique et plus largement dans le monde militant, associatif et intellectuel.

Novatrice, l’œuvre d’Abdelmalek Sayad l’est, en effet, à plusieurs égards. Sur le plan de l’analyse des expériences migratoires tout d’abord, elle renferme une série de textes centraux pour les sciences sociales tant sur un plan théorique que méthodologique. Il en va ainsi pour le texte El Ghorba, dans lequel Abdelmalek Sayad rend compte des logiques sociales qui ont produit la migration algérienne vers la France métropolitaine dans le cadre colonial. Il y décrit, à travers le témoignage du jeune Mohand, la façon dont le déclin d’un modèle agricole « traditionnel » alimente les espérances dans un projet migratoire dont les pionniers taisent les réalités matérielles auprès des plus jeunes. Mais il en est également de ces multiples articles où Sayad analyse finement les récit s biographiques de migrants et d’enfants de migrants.

Enfants en rétention : le degré zéro de l’humanité

 

Communiqué de La Cimade - 6 mars 2018

Enfants en rétention : le degré zéro de l’humanité
Le gouvernement français a franchi un nouveau cap, avec un enfermement des enfants en rétention qui a pris ces dernières semaines des proportions démesurées. Cette pratique traumatisante est marquée par des violations de plus en plus graves des droits fondamentaux, au mépris de l’intérêt supérieur des enfants.

Depuis le 1er janvier 2018, 16 familles et 26 enfants ont déjà été victimes de cette politique au sein du centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot.

Le 28 février au soir, 10 enfants y étaient enfermés, dans des chambres n’atteignant parfois pas plus de 10° C et avec des douches froides ou à peine tièdes. Trois d’entre eux – âgés de 6, 10 et 12 ans – ont manqué la rentrée scolaire. La durée de leur enfermement a atteint 9 jours, en violation manifeste des limites posées par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), qui considère ce type de traitement comme étant inhumain et dégradant. La CEDH, saisie en urgence, a demandé vendredi 2 mars au gouvernement français de mettre fin immédiatement à leur enfermement.

Parmi ces enfants, plusieurs très jeunes nourrissons ont été enfermés par différentes préfectures, notamment la préfecture de police de Paris et la préfecture du Doubs. Un de ces bébés à peine âgé d’un mois était né prématurément.

D’autres enfants plus âgés ont été confrontés à la violence imposée à leurs parents, aux températures très froides des derniers jours, à la peur de l’expulsion, à leurs parents tentant de résister par la force à un embarquement à bord d’un avion, à la coupure brutale avec leur milieu habituel.

Malgré de multiples interventions d’associations, d’autorités administratives indépendantes comme le Contrôleur général des lieux de privation de liberté ou le Défenseur des droits, les préfets ayant pris ces décisions ainsi que le ministère de l’intérieur ont poursuivi cette politique du pire.

Dans ce contexte de banalisation d’une violence organisée par l’État, certains magistrats de la cour d’appel de Paris ont prononcé des décisions stupéfiantes, considérant qu’ils n’avaient pas à appliquer la Convention européenne des droits de l’homme, qui protège notamment le droit au respect de la vie familiale et les risques de traitements inhumains et dégradants. L’une de ces décisions a défrayé la chronique puisqu’après avoir été notifiée, elle a ensuite été publiée dans une version où le mépris des droits fondamentaux exprimé par le juge avait curieusement disparu.

Pour parachever cette mise à l’écart de la Justice des personnes étrangères parmi les plus vulnérables, nombre de ces familles ont été enfermées en rétention en totale contradiction avec de récents arrêts de la Cour de cassation. Elles étaient visées par une expulsion vers un pays européen responsable de leur demande d’asile (« dublinées »), alors que la plus haute juridiction judiciaire a clairement décidé que cet enfermement n’est pas possible tant que la loi autorisant une telle rétention n’est pas en vigueur.

Entre 2013 et 2017, le nombre d’enfants en rétention en métropole a été multiplié par 7,6 (de 40 à 305). 2018 s’annonce également sous de sombres auspices avec un projet de loi à venir qui ne prévoit aucune protection pour ces enfants, les exposant même potentiellement à une durée d’enfermement trois fois plus longue. À Mayotte, ce sont, chaque année, des milliers d’enfants qui font les frais de cette politique d’enfermement.

La Cimade invite à la signature d’une pétition demandant la fin de l’enfermement des enfants en rétention, et à la remise en liberté immédiate des familles qui subissent ce traumatisme.

Professionnalisation, innovation et transformation, leviers de développement ?

 

Appel à communication pour un colloque international qui se tiendra en Haïti les 22 et 23 mars 2018

"La question de la professionnalisation appelle généralement celle de la qualité ou de l’évolution d’un métier. Elle désigne en effet le plus souvent l’accession à un travail, au statut de métier ou de profession. En ce sens, les élèves tout comme les étudiants exercent un « métier » dont ils tirent leurs moyens d’existence, matériellement et symboliquement (Perrenoud, 1994a) ; c’est en réalité surtout le fait d’être rétribué matériellement et/ou symboliquement pour ce que l’on fait, en tant qu’expert, dans un domaine particulier de la division sociale du travail. Or, cela sous-tend une évolution des représentations sociales, avant même qu’intervienne une codification des règles et des institutions. Dans l’ensemble, la société admet par exemple qu’enseigner est un véritable métier, même s’il échappera toujours à une totale rationalité (Cifali, 1994). Evoquer la professionnalisation du métier d’enseignant implique que celui-ci fait l’objet d’une formation spécifique, pédagogique, technique, professionnelle, écartant par-là la seule référence à des talents personnels. Aussi, la professionnalisation est-elle porteuse d’un processus de socialisation spécifique à un métier, et révélatrice du passage d’une formation générale à une formation professionnelle. Mais, elle peut encore être entendue comme un processus de qualification, garant de la pratique et de la maîtrise d’un métier, renvoyant ainsi à l’évolution d’une personne au sein d’un métier, tout autant qu’à un professionnalisme associé à un collectif professionnel. L’exigence de professionnalisation, en tant que processus permettant « l’ajustement entre des individus, leurs compétences, et les besoins d’emploi dans la société » (Champy-Remoussenard, 2008, p. 54) est porteur d’enjeux propres à chaque contexte professionnel en même temps qu’à l’environnement dans lequel le métier s’exerce (Wittorski, 2008) et, par voie de conséquence, de transformation, source de développement tant personnel que collectif..."

Date limite d'envoi : 10 février 2018

Regard croisé sur la recherche biographique en éducation, en création et ...

 

Titre complet : Regard croisé sur la recherche biographique en éducation, en création et en transmission culturelle

Appel à contribution

"Nous sommes heureux de vous convier au colloque Regard croisé sur la recherche biographique en éducation, en création et en transmission culturelle, organisé en collaboration avec le Centre de recherche Interuniversitaire Expérience, Ressources Culturelles et Éducation EXPERICE, dans le cadre de la 86e édition du congrès de l’ACFAS, qui aura lieu à Chicoutimi du 7 au 11 mai 2018...."

Contemporary Dilemmas and Learning for Transformation

 

Appel à contibution

En tant que co-organisateur du réseau Interrogating Transformative Processes in Learning and Education de la Société Européenne pour la Recherche en Education des Adultes, j’ai le plaisir de vous inviter à soumettre une proposition de communication et à participer à la 3ème Conférence Biennale de ce réseau, qui se tiendra à Milan, à l’Université de Milano-Bicocca, du jeudi 28 juin au dimanche 1er juillet 2018. 

Le thème de cette conférence est: Contemporary Dilemmas and Learning for Transformation

Vous trouverez en document attaché, le second appel à contributions. Merci de noter que les propositions de communications (papers, experiential sessions, symposia and posters) peuvent être soumises jusqu’au 15 janvier 2018.

J’attire votre attention sur le fait que ce réseau a une politique linguistique inclusive. Je vous renvoie à l’appel à contribution attaché pour plus d’informations sur ce point.

Auto/biographie,​ ​désordre,​ ​entropie...

 

Titre complet : Auto/biographie,​ ​désordre,​ ​entropie - XVIIème​ ​rencontre​ ​de​ ​l’Observatoire​ ​Scientifique de​ ​la​ ​mémoire​ ​écrite,​ ​orale​ ​et​ ​iconographique

Les 18, 19 et 20 octobre 2018 à Rome

Appel à contributions

Avec quelle logique narrative les événements incertains, imprévus, entropiques se structurent dans une autobiographie?
Entropie, – dénomination relevant de la thermodynamique et de la physique utilisé aussi dans le domaine des sciences humaines – signifie inclusion dans des hypothèses théoriques et par conséquence dans la praxis des recherches, d’éventuels agents de désordre. Des autobiographies de scientifiques intègrent souvent cette conception dans la structure de leurs récits.(Cf: Mnemosyne, o la costruzione del senso n. 6 e 7, www.i6doc.com).
Ce qui intéresse ici à propos de l’entropie, qui est consubstantielle à toute forme de l’existant, est la manière à travers laquelle une narration autobiographique l’incorpore dans une logique propre.
Des narrations de soi intègrent le désordre, l’inattendu, l’irréversible, à travers différents desseins et styles: littéraires-philosophiques (voir infra Diderot), psychologiques (cf.: Daniel Paul Schreber, Mémoires d'un névropathe, 1975 [1903]), qui a voulu tirer des coordonnées à travers des notes rigoureusement logiques sur sa pathologie); artistiques comme dans le travail de Sophie Calle Où et quand (2008) : «​J’avais proposé à Maud Kristen, voyante, de prédire mon futur afin d’aller à sa rencontre, de le prendre de vitesse»; mystiques dans le récit autobiographique d’un pèlerin, voyageur sans but du XIX siècle qui porte avec soi le livre Philocalie. Dans une attitude de résignation, il considère étranger tout ce qui peut arriver. Sur ce texte Pasolini écrit: « Il n’y a rien qui procure malaise au pouvoir plus de la Résignation, qui est enfin le refus du pouvoir sous toute forme (c’est-à-dire qui le rend ce qui est dans la réalité, une illusion)». (Pasolini, P.P., 1973).
On constate parfois que dans des récits populaires l’éventuel, l’imprévu est intégré dans la logique de difficultés croissantes pour arriver à un but. En suivant ancestralement la structure des fables de magie (Propp V., 1928) un paysan construit dans une vision épique – c’est un exemple parmi d’autres – la chronique de ses fiançailles (Barbalato B., 2006)....

Le 86è congrès de l'ACFAS

 

Le 86e congrès de l’ACFAS (Association francophone pour le savoir), du 7 au 11 mai 2018, est placé sous le thème de la pensée libre, valeur cardinale de la recherche scientifique. « Du savant comme du poète, c’est la pensée désintéressée qu’on l’on entend honorer ici », écrivait Saint-John Perse, lauréat du Prix Nobel de littérature en 1960. La pensée libre et désintéressée reflète un engagement absolu et dévoué dans la recherche, elle unit les membres de la communauté scientifique dans une même volonté de rigueur, de documentation, de diffusion de la connaissance. Partageable, cette pensée est sociale, interdisciplinaire, pluridicisplinaire ; elle informe, elle exprime des idées, elle manie des données, elle expose des faits ; elle se fait invention, image, théorie, représentation, hypothèse, conscience, perception, réflexion, concept ; elle prend position pour le savoir et dans le monde. En mai 2018 à l’UQAC, la pensée libre sera communication dans tous les sens du terme.

Le congrès annuel de l'ACFAS le plus important rassemblement multidisciplinaire du savoir et de la recherche de la francophonie, accueille des milliers de chercheurs et d’utilisateurs de la recherche provenant d’une trentaine de pays.

Depuis 1933, la communauté scientifique francophone profite de ce rendez-vous pour présenter ses plus récents travaux, connaître les derniers développements en recherche, débattre de questions d'actualité et échanger des idées avec des collègues, des associations et des groupes participants. Ce cadre stimulant est propice au partage de nouveaux savoirs qui donnent aujourd’hui sa forme au monde dans lequel nous vivrons demain.

"La France peut accueillir toute l'hospitalité du monde »

 

Appel du PEROU (Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines) en faveur de l'accueil des réfugiés

"En ce moment même, de Nice à Calais, de Paris à Bayonne, de Marseille à Cherbourg, se transmettent des gestes d'hospitalité qu'aucune procédure judiciaire ne saurait contenir. Aujourd'hui en France, d'innombrables citoyennes et citoyens inventent un quotidien habitable aux exilés du monde entier, ringardisant déjà et enrayant bientôt tous les plans de tri, contrôle, expulsion, destruction, placement, déplacement. Une loi L 622-1 dispose encore que « toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irréguliers d'un étranger en France sera punie d'un emprisonnement de cinq ans et d'une amende de 30 000 euros. ». Des égarés la tiennent pour lisible, s'éreintant à menacer, et pourquoi pas embastiller, un paysan pour des actes dont l'histoire retiendra qu'ils étaient justes. Leurs vétustes appareils policiers juguleraient ainsi des déferlements de migrants. Tout ce vieux monde pliera sous un débordement d'hospitalité, puisque c'est d'humanité qu'il s'agit, permettant à la France de prétendre au 21e siècle enfin..."

Auto/biographie, polyphonie, plurivocalité

 

Les lundi 19, mardi 20 et mercredi 21 juin 2017 à Rome

XVIème rencontre de l’Observatoire Scientifique de la mémoire écrite, orale et iconographique

Polyphonie, plurivocalité, remake peuvent-ils être des clés de lecture pour des récits autobiographiques écrits, oraux, iconographiques ? La citation, le renvoi, la référence à d’autres textes réalisent-ils la célèbre et paradoxale locution Je est un autre de Rimbaud (1871) ? 

L’utilisation de mots ou d’images prélevés d’un autre contexte et transplantés dans un corpus textuel propre peut répondre à deux objectifs opposés : d’un côté ces éléments peuvent être intégrés en tant que ‘porteurs de vérité’ ; de l'autre, ils peuvent être utilisés comme des instruments purs et simples (« Lorsqu’on n’a pas les mots, on va les chercher », dit un personnage du film Porte aperte, tiré du roman éponyme de L. Sciascia (mise en scène G. Amelio, scénario de G. Amelio et V. Cerami, 1990).

Le mot ‘citation’, rappelle Antoine Compagnon, n’existait pas dans la langue grecque ni latine (A. Compagnon, 1979, p. 95) : « Platon, qui recommande la méfiance par rapport à la répétition et au discours direct, les met en œuvre dans son texte ; Aristote, qui juge leur pouvoir favorablement, s’abstient d’en user » (ibid., p. 109).

La référence par excellence au concept de polyphonie est le livre ...

Travail, santé, précarité

 

Titre complet : Travail, santé, précarité - Les transformations contemporaines des métiers des secteurs de la santé et du social à l’épreuve du sens

Les 15-16 et 17 mars 2017 - IRTS Hauts de France - Site Métropole Lilloise - Rue Ambroise Paré, 59373 Loos

Argument et appel à communications

Depuis plusieurs années, les métiers du soin et du travail social ont connu des évolutions importantes de leurs conditions d’exercice. Ces transformations sont d’abord relatives aux dispositions en matière d’action médico-sociale introduites par les nouvelles législations.
Cette nouvelle gestion publique (new public management) fait écho avec l’épuisement de l’État providence. En effet, si les États Providence européens sont nés comme réponse, d’une part, aux révolutions industrielle et démocratique, et, d’autre part, à la question sociale résultant de la tension entre l’égalité juridico-politique formelle et la réalité des inégalités socio-économiques réelles, sa crise se traduit par un rapprochement des différents systèmes
construits par les États, dont on peut rappeler simplement quelques traits : activation des dépenses dites passives, responsabilisation des ayant-droit, financement par l’impôt, difficulté des équilibres financiers, marchandisation des services collectifs…
Approfondir ce diagnostic nécessite de le confronter aux évolutions réelles des rapports sociaux au sein d’une économie mondialisée et de ses répercussions sur les modes de subjectivation. La figure de l’individu autonome entre désormais en conflit avec les mécanismes de la solidarité et, pour reprendre les analyses de Marcel Gauchet 3 , conteste les institutions qui l’ont rendu libre. Les termes mêmes de société et de solidarité deviennent obsolètes au profit de représentations affaiblies comme l’humanitaire ou le « care ». Les inégalités sociales deviennent illisibles en se fragmentant ...

Enfance effacée : RÉSISTER, INVENTER… REJOIGNEZ-NOUS !

 

Appel du Collectif 39 « CONTRE LA NUIT SECURITAIRE »

Quel avenir pour les enfants ? Quel avenir pour l’enfance de l’humanité ? Prévention ou prédiction?

Les 39 se sont constitués spontanément, fin 2008, en réaction à la violence d’un discours de l’ancien président de la république, discours tenu à l’intérieur de l’hôpital psychiatrique « Erasme » situé à Antony. Son discours ne niait pas l’existence de la Folie, mais l’amalgamait avec des notions de dangerosité mensongères et abusives. Elles donnèrent lieu à la budgétisation immédiate de mises en acte de contraintes intolérables, à l’encontre des patients. (….)

Alors pourquoi un groupe Enfance au sein du Collectif des 39 ?

L’enfance avec tous ses « pourquoi » décrète la reconnaissance d’un besoin de compréhension aussi vital que le sont celui de se nourrir ou de rêver. « Ne faut-il pas en effet d’abord ne pas comprendre pour ensuite comprendre ? » Et ces pourquoi des enfants nous donnent, comme l’écrivait Robert Antelme dans son texte intitulé L’Espèce humaine, à ne jamais oublier, dans quel univers au plus haut point sadique et meurtrier nous pouvons nous trouver, quand il n’y aurait plus de pourquoi….. Alors quand nous avons dû constater qu’aujourd’hui, de plus en plus d’enfants ne trouvent plus d’espace pour déplier leur pourquoi, nous nous sommes réunis …..

Apprendre ensemble dans la société de l’accélération

 

Titre complet : Apprendre ensemble dans la société de l’accélération. Questions pour l’éducation, le travail et la santé.

9ème Colloque International sur l’Autoformation - UCO-Angers (France) – 26-28 octobre 2016

1/ APPEL A COMMUNICATION :

Un appel à communication est proposé par les comités du colloque Apprendre ensemble dans la société de l’accélération. Si vous souhaitez soumettre une communication s’inscrivant dans l’un des 7 axes thématiques du Colloque, veuillez-vous rendre sur www.9èmeAutoformation-AccélérationAttention-uco-Angers2016.com ou nous contacter directement à l’adresse 9èmeAutoformationAccélérationAttention@ucoAngers2016.com ou christian.heslon@wanadoo.fr afin d’obtenir l’ensemble des informations et le formulaire de soumission. Les résumés des communications sont à renvoyer pour le 15 juin 2016.

2/ AXES THEMATIQUES :

Axe 1 : Apprentissages et temporalités de l’accélération

Axe 2 : Quelles stratégies d’apprentissage face à des temporalités dissociées ?

Axe 3 : Quelle place pour les apprentissages collectifs face à l’idéal gestionnaire ?

Axe 4 : Apprendre ensemble entre générations : 1ère et 2nde moitié de vie adulte

Axe 5 : Maintenir l’attention à autrui malgré l’accélération : le problème du care

Axe 6 : Attention, apprenance et technologies

Axe 7 : Apprentissages coopératifs et nouvelles organisations de travail

Les activités de socialisation

 

Titre complet : Les activités de socialisation - Expériences plurielles et histoires de vie singulières

Appel à contributions pour le Hors-série ACTUELS n° 7

"Dans un contexte social, économique et politique de plus en plus contraignant et actuellement marqué par des bouleversements majeurs, les parcours de vie sont bien souvent caractérisés par des phénomènes de désocialisation, d’instabilité et de précarisation. Les incertitudes vécues par le sujet se conjuguent alors aux violences institutionnelles et idéologiques qui s’accompagnent d’un renforcement des contraintes normatives. Elles prennent notamment la forme d’une injonction croissante à la responsabilité et à l’autonomie : le sujet doit être acteur de sa vie, trouver en lui les solutions et les ressources pour dépasser ses difficultés et les conflits auxquels il est confronté. Cette conception du sujet relève d’un paradoxe par lequel celui-ci doit faire preuve d’autonomie tout en répondant à des visées d’adaptation aux évolutions de ses environnements et aux normes sociales qui les régissent.

En contrepoint de cette perspective on peut considérer que le sujet ne s’adapte pas passivement aux diverses influences des environnements sociaux dans lesquels il évolue. La socialisation ne se réduirait pas aux seuls mécanismes de transmission et d’intériorisation de normes et de valeurs, elle mettrait en jeu des processus de personnalisation par lesquels le sujet participe activement à la fois à son propre développement et à celui de ses milieux de vie. Toutefois, comment appréhender concrètement ces activités de socialisation ? Comment penser et soutenir l’activité du sujet sans risquer de l’astreindre dans cette dynamique de responsabilisation et d’autonomisation ? Comment étayer un modèle théorique qui prenne en compte la complexité de ces situations, permettant ainsi d’enrichir la compréhension des problématiques sociales actuelles ? ..."

Migrants et accès à la ville

 

Appel à contributions pour la revue "Espaces et sociéts"  

Calendrier : 1er octobre 2016 : date limite de remise des articles / 15 novembre 2016 : information des auteurs

"L’actualité récente relative à l’arrivée de réfugiés ou de demandeurs d’asile tout comme la réapparition de formes d’habitat précaire qui semblaient avoir disparu en Europe remettent à l’agenda la question de l’accès des migrants [1] à la ville. Si ces questionnements ne sont pas nouveaux et ont largement été débattus dans les sciences humaines et sociales, nous appelons ici à renouveler l’approche de ce problème en mettant l’accent sur les effets locaux produits par l’arrivée de migrants dans la ville, dans les pays du Nord comme dans les pays du Sud ; pour des migrations à distance comme de proximité. Nous invitons ainsi les auteur-e-s à interroger la notion d’accès – qui désigne étymologiquement autant l’approche de l’espace urbain que les modalités selon lesquelles celui-ci « consent » à accueillir les migrants – au travers de lieux qui matérialisent cet accès. Généralement la notion d’accès est entendue en termes de mobilités et de transports quand elle porte sur l’objet ‘ville’; ou en termes de conditions de ressources, de difficultés et d’inégalités (cf. numéro en cours E&S) quand elle porte sur l’objet ‘logement’. Quant aux travaux sur le fait migratoire, ils oscillent souvent entre les deux rives du migrant : l’émigration d’un côté et l’immigration de l’autre côté. Ce numéro d’Espaces et Sociétés entend poser le problème autrement en considérant l’accès à la ville d’une part comme une étape intermédiaire dans le flux de la migration et d’autre part en fonction de l’inscription (ponctuelle, provisoire ou permanente) de la personne dans des espaces urbains spécifiques.

Pour caractériser cet accès des migrants à la ville, nous proposons trois types d’interrogations : ..."


[1]. Les catégories de désignation des populations comme des lieux étant produites par les administrations ou les organisations en charge de ces populations, nous utiliserons à chaque fois ces terminologies en italique par souci méthodologique (catégories construites à des fins pratiques et non de connaissance).

Aging in a multicultural world – individual and social contexts of learning

 

The 7th conference of the ESREA Network ELOA - 17 th till 19 th of November 2016 - Department of Education, University of Wrocław, Poland

Second Call for Papers

"Currently Europe is facing a highly turbulent confrontation of values, cultural influences and challenges, connected with diverse identities and ways of living in a partly ‘united’ EU space. Besides its own unsolved dilemmas regarding confrontations between mixtures of cultures and nations in Europe, it has lately also been facing an intensive set of immigration challenges and opportunities from outside Europe, which are not generally accepted as a constitutive part of European culture. At the same time, demographic pressures as many European societies age and a lively and at times tense policy and political debate over questions of identity and immigrant integration are having obvious impacts on perceived European strengths. In addition, the most recent terrorist events in France and Belgium open up new questions about migrants and refugees and threaten to reduce their possibilities of becoming respected members of European communities...."

Site du congrès

Recherche et formation des enseignants

 

Titre complet : Recherche et formation des enseignants : Défis de la « mobilité », stratégies d’ouverture et apprentissages interculturels

Appel à communication (Date limite de soumission des propositions : 1er mai 2016)

...Ce colloque (qui se tiendra du 5 au 7 octobre 2016) vise à explorer les divers modes de rapport entre démarches de recherche et formation des enseignants et à interroger la place de la « mobilité », individuelle, interpersonnelle, collective, institutionnelle dans des contextes interculturels comme principe de développement des relations éducatives et des processus formateurs. En effet, articuler recherche et formation (initiale et continue) des enseignants c’est postuler la double dimension heuristique et pragmatique des différentes modalités de transition et de la formation à la recherche, et inversement de la recherche à la formation...

Migrations et migrants au cœur du faire politique

 

Le Réseau Migrations a le plaisir de vous informer de l’appel à candidature qu’il lance pour la tenue de sa première Université d’Eté qu’il organise à l’Université d’Ibn Zohr d’Agadir au Maroc du 29 août au 4 septembre 2016

La thématique de l’Université d’Eté porte sur les « Migrations et migrants au cœur du faire politique ». Encadrée par un comité scientifique composé de membres du Réseau Migrations et animée par des chercheurs spécialistes des phénomènes migratoires, cette semaine de réflexion articulera des ateliers de travail par axes de recherche ciblés pour les doctorant.e.s retenu.e.s, des conférences plénières, des tables-rondes avec des acteurs de la société civile ouvertes au public et des sorties de découverte du milieu local pour les participants. 

Le laboratoire MIGRINTER de l’Université de Poitiers et l’Observatoire Régional des Migrations, Espaces et Sociétés (ORMES) de l’Université Ibn Zohr d’Agadir sont partenaires de cet événement. Pour candidater, le ou la doctorant.e doit mener une recherche qui s’inscrit partiellement ou totalement dans un ou plusieurs des axes de l’argumentaire proposé. 

Le dossier de candidature doit être envoyé avant le 11 mai 2016 à l’adresse suivante : universite.reseaumig@gmail.com.

Contre la répression en Turquie

Une conférence aura lieu à l'Ecole des hautes études en sciences sociales le mercredi 13 avril, de 14h à 17h30 (amphithéâtre François-Furet), sur la répression dont sont victimes les universitaires de Turquie dans leur action pour la Paix. Cette conférence doit présider à la création d'un "Comité international aux universitaires pour la paix - Academics for Peace International Support Committee/Baris Için Akademisyenlerle Uluslararasi Dayanisma Komitesi)".

Avec la participation du Groupe international de travail « Liberté de recherche et d'enseignement en Turquie » (GIT), de la section EHESS de la Ligue des droits de l'homme, d'enseignants-chercheurs des universités Paris-Descartes,Paris 10, Paris 8,Paris 1, Strasbourg, etc. Des ommunications par voie électronique seront établies avec des collègues de Turquie.

La Migration, au miroir des Arts et des Questions d’Éthique

 

Appel à communication pour le troisième Séminaire Annuel du Réseau Migrations (20 Juin 2016 – à la M.S.H.S. de Poitiers –MIGRINTER – Université de Poitiers, France)

Le Réseau Migrations a le plaisir de vous informer de l’appel à communication qu’il lance (pdf ci-joint à ce message) pour son troisième Séminaire Annuel qu’il organise à la M.S.H.S. de Poitiers, accueilli par le laboratoire MIGRINTER de l’Université de Poitiers, France, le 20 Juin 2016.

Nous aborderons lors de ce Séminaire Annuel la double thématique : « La Migration, au miroir des Arts et des Questions d’Éthique ».  

Cette journée sera en partie dédiée à la vie du réseau et à la création d’un espace informel de discussion pour les chercheurs dans les études migratoires, dans la continuité des premiers événements scientifiques organisés par le Réseau depuis Juin 2014. L'idée est de créer un cadre informel d'échanges et de discussions où tous les participants pourront évoquer leurs travaux et leurs réflexions, parallèlement et au-delà de la thématique fixée pour l’événement.

La date limite de soumission des propositions de communication est fixée au 15 mars 2016 inclus.

La ville face aux discriminations

 

Appel à articles pour le numéro 1 de la revue "Les Cahiers de la LCD"

Les cahiers de la LCD (Lutte Contre les Discriminations)sont une nouvelle revue dans le paysage universitaire français[1]. Ils visent à rassembler les connaissances et enrichir la réflexion et l’action autour des questions liées à la lutte contre les discriminations. Ainsi formulés, les cahiers ne sont pas uniquement une revue « qui traite » des discriminations mais également une revue « qui lutte » contre ces dernières à travers les propositions des chercheuses et chercheurs, mais aussi des acteurs et actrices de la lutte contre les discriminations. A destination des universitaires et étudiant.e.s comme des professionnel.le.s du champ des discriminations, les cahiers de la LCD encouragent des propositions d’articles et de thématiques variés, à l’interface des compétences académiques et professionnelles.

Pour ce premier appel à articles, la revue « Les cahiers de la LCD » (Lutte Contre les Discriminations) a décidé de s’intéresser aux villes, tant dans leurs usages que dans leurs politiques et gouvernance. Depuis 2014, la politique de la ville s’ancre plus assurément encore du côté de la lutte contre les discriminations (CGET, 2014) dans des plans territoriaux de lutte contre les discriminations inscrits au sein des contrats de ville, et dans leurs évaluations prévues[2]. L’accompagnement de ces politiques et leurs évaluations par des actreurs/trices de terrain ou par des chercheur/se/s entre directement en écho avec les préoccupations de la revue....


[1] Site de la revue en préparation

[2] http://www.ville.gouv.fr/IMG/pdf/cadre-de-reference-discrimination.pdf

The role, nature and difficulties of dialogue in transformative learning

 

Second call for papers, symposia, experiential workshops, posters etc proposals for our 2nd Conference to be held in  Athens, Greece, 24 th‑26th June, 2016

On  dialogue : dialogue represents a central element of our network, and may also be at the heart of transformative learning processes. Dialogue can take many forms : it may lie at the core of our formation as human beings, in relation to significant others, as well as in our transformations, at various stages of our lives. ...

Le cirque ROMANES en danger

 

Appel à signature de soutien (14 034 signatures au 8/11/2015)

"Cela fait vingt ans que le Cirque tzigane Romanès, unique en Europe, est implanté à Paris avec le soutien de la Mairie de Paris. Il nous permet de faire notre métier d’artistes en faisant rayonner et mieux connaître la culture tzigane en France. Nos spectacles ont déjà été accueillis par des milliers de spectateurs.

Depuis vingt ans, nous avons été déplacés dans divers lieux, de la Place Clichy (18e) à la Porte de Champerret (17e) en fonction de la disponibilité des terrains. En tant que Gitans Tziganes, nous avons souvent dû faire face à la méconnaissance de notre culture, voire parfois à des réactions  agressives. Nous avons toujours relevé le défi de la peur de l’autre et du racisme.

Installés depuis le mois de juin 2015 dans un nouveau lieu, au Square Parodi dans le 16e arrondissement de Paris, nous faisons face, chaque jour, à un réel vandalisme qui nous fait comprendre que nous ne sommes pas les bienvenus pour certains.

Chaque jour depuis deux mois, nous sommes confrontés à des actes de délinquance odieux, nos portes et fenêtres de caravanes sont défoncées, nos canalisations d’eau percées, notre branchement internet incendié, toutes nos archives photos ainsi que nos costumes de scène ont été volés, etc. Sans compter les multiples procédures judiciaires déposées contre nous, par diverses associations locales.

Lorsque ce site nous a été proposé par la Mairie de Paris, au vu de la pénurie de terrains, nous n’avons pas eu d’autre choix que d’accepter cette proposition.

A ce stade, la situation est grave car notre avenir professionnel est menacé ainsi que notre sécurité. Pour ces raisons, nous demandons à toutes les bonnes volontés de nous soutenir en signant notre appel afin que cessent ces actes racistes. Nous demandons juste qu’on nous laisse faire notre métier d’artistes qui consiste à accueillir chaleureusement tous les publics et à faire découvrir la culture tzigane, dans toute sa beauté et son intégrité."

Les échanges sexuels et leurs « clients »

 

Un appel à communications est lancé pour un colloque qui aura lieu à l’université Paris Ouest Nanterre (France) du 14 au 16 Juin 2016.

Date limite pour l’appel à communications : 18 décembre 2015

L’objectif de ce colloque est de contribuer à l’élargissement du concept d’échange économico-sexuel à partir des notions de transactions sexuelles et de sexualité négociée en concentrant le point de vue sur les « clients ». L’originalité de la perspective est donc double puisqu’il s’agit non seulement de repenser à nouveaux frais l’économie de la sexualité dans son ensemble, mais également de le faire à partir de la question spécifique de celles et ceux qui, occasionnellement ou non, de manière implicite ou explicite, « paient », « achètent », « rémunèrent », « rétribuent », etc. Se trouve donc au cœur de ce colloque une triple question dont l’apparente simplicité masque une profonde complexité : qui paie dans les échanges économico-sexuels ? Comment et pourquoi ? Les propositions de communication dépasseront le seul cadre de la prostitution pour s’intéresser aux formes « plus ordinaires » de transactions sexuelles et ne porteront que secondairement sur les prestataires de services sexuels.
On doit à l’anthropologue italienne Paola Tabet la mise en évidence au cours des années 1980 de l’existence d’un « continuum dans les formes de relations sexuelles entre homme et femme impliquant un échange économico-sexuel » (Tabet, 2005, p.9). Ces formes de relations sexuelles allant de la « prostitution » au mariage, le concept d’échange économico-sexuel a marqué en profondeur l’analyse des échanges sexuels entre hommes et femmes – et, au fond, celle plus générale des rapports sociaux de sexe –, mais également l’approche de l’activité prostitutionnelle en contribuant à en redessiner les contours. Par rebond, et bien qu’elle ne soit pas à proprement parler l’objet de Tabet, c’est l’analyse de la sexualité elle-même qui a été profondément influencée... 

Excellence, Immédiateté et déclassement - Quel sens pour l’autonomie adulte ?

 

Date limite de soumission des propositions : 21 aout 2015

Du 24 au 26 novembre 2015 à l'UCO (Angers), colloque organisé par l’équipe CAFORE, IPSA, UCO.

Exigence de l’excellence, impératif de l’accélération et hantise du déclassement, telles sont les contraintes que présentement nous nous donnons ou auxquelles nous avons l’impression d’être confrontés, mais en disposant de quelle marge d’autonomie ? Depuis une trentaine d’années les changements opérés dans l’organisation de nos vies quotidiennes ont été très importants, voire considérables au regard de ceux intervenus au cours des siècles précédents : il ne s’agit plus désormais d’arriver à l’heure mais de rester dans l’immédiateté ; l’instant présent en effet, nous indique notre portable, peut être souvent différent du précédent et n’avoir aucun lien avec le suivant, dans l’information qu’il nous livre et à laquelle nous sommes toujours tenus de devoir réagir. Une frénésie de changements semble s’être emparée de nos espaces de vie et sans doute plus encore des espaces professionnels, pressés d’innover dès aujourd’hui pour continuer à innover demain, des espaces qui ressemblent à un vaste chantier comprimé par les échéances. Et un tel chantier, nous le dénommons spontanément par l’euphémisme modernisation pour mieux passer sous silence les conditions danslesquelles il se déroule. Les discours du management, celui des ressources humaines sur l’implication des salariés dans leur travail, leur autonomie et leur responsabilité, cherchent en ...

"Aidez-nous à publier "Désordres" le dernier livre d’Antoine d’Agata"

 

A l’occasion du 20ème anniversaire du Festival Voies Off, publication de "Désordres" le dernier livre d’Antoine d’Agata, qui met en lumière la part documentaire des 20 années de son parcours photographique. Pour permettre l'édition de ce livre

  • Les dons sont à faire ICI

Les Sorins de Montreuil font appel à votre générosité

 

Depuis trois ans, le Collectif des Sorins, groupe de 173 hommes d’origine ouest-africaine, vit dans une ancienne serrurerie à Montreuil. Dans le cadre d’un projet de mise en sécurité du bâtiment, ils cherchent à financer l’aménagement des sanitaires avec votre aide !

Quelle architecture pour l’école de demain ?

 

Appel à contributuions pour la revue "Education et socialisation" (Cahiers du CERFEE)

Date limite de réception des articles définitifs : avril 2017

La forme scolaire est aujourd’hui questionnée comme jamais auparavant, par la pluralisation des socialisations juvéniles, par le tournant global et par l’explosion des technologies. Pourtant, les fondamentaux de la culture et de la grammaire scolaires résistent. Dans ce contexte, l’architecture scolaire est partie prenante de ce qui se joue dans le lieu scolaire. Car les lieux parlent : ils sont performatifs bien au-delà de leurs fonctions matérielles. Que nous dit l’architecture scolaire de l’école ? L’espace scolaire incarne certaines valeurs scolaires. Mais il est aussi prescripteur de pratiques et de comportements. L’architecture publique a la fonction de rendre manifestes des valeurs collectives. Certes, l’architecture de l’école n’assure pas en elle-même une fonction pédagogique, mais elle y contribue...