Axes de travail

Le Collège international de recherche biographique en éducation

 

       

           

      

Axe 1 - Narrativité et professionnalisation

 

Responsable : Jérôme Mbiatong (LIRTES/UPEC)

 

 

Présentation

Cet axe s’attache à explorer les processus de subjectivation à l’œuvre chez les individus inscrits dans un parcours professionnel et celui de l’ingénierie des dispositifs de professionnalisation s’appuyant sur la mise en mots du parcours professionnel et extraprofessionnel. Notre réflexion articule autant que possible les théories du sujet, de l’expérience et de l’activité. Dans notre approche, processus de professionnalisation et processus de biographisation sont vus comme étant interdépendants. Les compétences, les savoirs professionnels, la culture professionnelle, les dispositifs ne se construisent, ne se transmettent ni ne se transforment indépendamment des parcours de vie des individus qui y sont impliqués. 

Axe 2 - École et biographisation

 

Responsable : Valérie Melin (CIEZL/Lille 3)

 

 

Présentation

L’école semble en difficulté pour répondre aux enjeux de la modernité avancée qui interroge son modèle républicain. Elle a ainsi du mal à accueillir ceux qui s’éloignent d’une manière ou d’une autre du profil attendu. L’école peine encore à accompagner les jeunes dans l’élaboration de leur projet d’orientation. Enfin, concurrencée par d’autres sources  de connaissance, l’école hésite à interroger la forme scolaire qui demeure bien souvent extérieure à la construction du savoir de l’apprenant.

Recourir aux cadres théoriques de la recherche biographique permet d’analyser avec finesse, en adoptant la perspective des individus reconnus comme les experts de leur pratique sociale, qu’ils soient élèves, enseignants ou adultes encadrants, les activités, les interactions et, de façon générale, les expériences qui s’inscrivent nécessairement dans le travail biographique des sujets concernés par l’école. Il s’agit de réfléchir avec eux leur vécu par le travail de narration de soi et de comprendre ainsi comment se biographie l’expérience de l’école, avec tous ses enjeux, individuels et collectifs, psychologiques, cognitifs et socio-politiques, et de mettre en évidence les savoirs qui s’y construisent et qui s’y référent dans un objectif d’émancipation et de renforcement du pouvoir d’agir.

Axe 3 - Le malade dans la Cité : biographisation, entourage et normes de vie

 

Responsable : Christine Delory-Momberger (EXPERICE/Paris 13 Sorbonne Paris Cité)  & Camila Alves Aloisio  

 

 

Présentation

Cet axe de recherche interdisciplinaire s’inscrit dans un projet de recherche collaborative labellisée par la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord. Il porte une attention particulière aux processus de subjectivation et de construction de soi comme sujet de personnes vivant l’expérience de la maladie chronique, aux interactions et reconfigurations produites par la maladie avec leur environnement physique et matériel et leur entourage personnel et social. Il s’agit en particulier d’analyser les conditions d’émergence et de développement des capacités du sujet à agir et à produire des normes de vie dans les situations de vulnérabilité et/ou d’exclusion sociale engendrées par la maladie.

S’appuyant sur des récits de malades, notre projet est de proposer une description claire et documentée des modes d’existence et de résistance de malades chroniques dans leur parcours de vie et de soin et de produire des figures du malade dans la Cité. Nous nous inscrivons ce faisant dans la préoccupation du CIRBE de porter la réflexion sur la nature et la spécificité des savoirs produits par la recherche biographique en éducation et sur les modalités de recherche qu’ils engagent.

Axe 4 - Recherche biographique et intervention sociale

 

Responsable : Christophe Niewiadomski (Lille 3)

 

 

Présentation

Notre objectif sera ici de nous intéresser plus spécifiquement à la « mise en mots » du travail éducatif dans le contexte du travail social et de l’insertion sociale. En effet, depuis plusieurs années, les métiers référés à ce champ de pratiques ont connu des évolutions importantes de leurs conditions d'exercice.Tant les transformations des réglementations sous l'impulsion des nouvelles législations que les conditions de vie de publics affectés par la montée de la précarité ont créé de nouveaux contextes qui obligent les professionnels à repenser les modalités de leurs interventions.  Dès lors, un certain nombre d’incertitudes sur les perspectives et le sens de leur travail apparaissent à travers des symptômes tels que le stress ou la souffrance au travail. L’étude fine des conditions de « mise en mots » et de « mise en maux » du travail éducatif dans ce contexte nous permettra d’une part d’étudier des phénomènes individuels et collectifs où se combinent souffrance objective et souffrance subjective et d’autre part de nous interroger sur les types de savoirs spécifiques que produit l’activité de biographisation individuelle et collective en lien avec la narration de l’expérience professionnelle.  

Axe 5 - Écrire en Recherche Biographique

 

Responsable : Martine Janner  (EXPERICE Paris 13 Sorbonne Paris Cité)

 

 

Présentation 

L’écriture en recherche biographique ouvre de nombreuses pistes d’explorations possibles. Pour démarrer ce chantier, considérons le fait que si la trace scientifique imprimée après rencontres avec les acteurs s’inscrit dans le cadre d’une quête de légitimation scientifique par la communauté des chercheurs, elle n’en fait pas moins écho aux attentions tout à la fois sensibles et cognitives à l’autre, à l’autre en soi et à soi dans l’autre.

Outre la dimension d’écoute et d’empathie, ce sont les questions d’interprétation en écho aux travaux de Benjamin (2000), Berman (1995) et Ricœur (2004), lors du passage à l’écriture, quand il s’agit de restituer des marques indélébiles face aux imprégnations et analyses premières. Ainsi, seront approchées les caractéristiques d’une écriture sensible spécifique à la recherche biographique à travers une éthique de la ‘délicatesse’ cherchant à dire, sans dire, tout en disant, pour éviter de nuire à la personne ; une épistémologie des contenus de connaissance produits desquels extraire des savoirs et les formes scripturales singulières des récits.

Axe 6 - Arts de l’image, automédialité et fabrique de soi

 

Responsables : Christine Delory-Momberger (EXPERICE/Paris 13 Sorbonne Paris Cité) & Anne-Sophie Jurion (EXPERICE/Paris 13 Sorbonne Paris Cité)

 

 

Présentation

Cet axe de recherche interuniversitaire s’attache à explorer les pratiques d’« automédialité » en tant que voies signifiantes de médiation de soi (Moser & Dunne), d’expérience esthétique (Dewey) d’invention, de mise en figures et de « façonnement de soi ». Il prend en compte l’interaction du médium photographique et/ou vidéographique, de la réflexion subjective et du travail sur soi dans la construction d’une puissance d’agir. Le geste photobiographique de l’automédialité est une performance réalisée dans des espaces du sensible, produisant des effets de connaissance et des savoirs que ce groupe de recherche vise à repérer et explorer.