Juin 2019

XVIIIème rencontre de l’Observatoire Scientifique de la mémoire écrite, ...

 

Titre complet : XVIIIème rencontre de l’Observatoire Scientifique de la mémoire écrite, orale et iconographique

Rome 24, 25, 26 Juin 2019 - Palazzo Mattei, Via Michelangelo Caetani 32 - 00186 Roma

Cet appel à contributions souhaite susciter des propositions d'exposés circonstanciés, documentés et critiques envisageant les rapports matériels ou symboliques entre écriture de soi et nourriture par le biais d'expressions écrites, orales ou iconographiques.

Le rituel des repas a été un pivot culturel dans l'opulence comme dans la frugalité, dans la vie comme dans la mort. Dans le Dia de los muertos, l'individualité du défunt est déclinée à travers les boissons et les aliments qui le personnifiait de son vivant.

Dans ce contexte, topos et mots sont très significatifs : symposium de syn, ensemble et posion, boisson ; banquet : repas de plusieurs personnes; appétit : désir en général et de nourriture en particulier ; lucullien : élégance, accueil. Par ailleurs des locutions comme panem et circensem ou de multiples proverbes traduisent en sens commun des préceptes et des lignes de conduite.

Philippe Lejeune rappelle, se référant à Plutarque, que Lucullus voyant que la table n'avait été apprêtée que pour une seule personne : « s'en courrouça et fit appeler celui de ses serviteurs qui avait charge de cela, lequel lui dit : "Pour autant seigneur, que tu n'as envoyé semondre personne, j'ai pensé qu'il ne fallait déjà pas faire grand appareil …