La Revue

Revue internationale de recherche biographique

Revue internationale de recherche biographique en éducation, Le sujet dans la Cité se donne pour objet d’explorer les processus d’institution mutuelle des individus et des sociétés, en interrogeant la manière dont les constructions individuelles prennent effet dans des environnements historiques, culturels, sociaux, économiques, politiques, scolaires, de formation, et dont les espaces collectifs sont agis, signifiés, transformés par les acteurs individuels. À ce titre, la revue se revendique d’un courant de recherche, bien représenté dans les pays anglo-saxons et germanophones (Biography research, Biographieforschung), qui se situe à la croisée de nombreux champs disciplinaires des sciences humaines et sociales : en décrivant les modalités biographiques selon lesquelles les individus donnent forme et sens à leurs expériences au sein du monde historique et social, la recherche biographique a pour projet de rendre compte de la réalité subjective des faits sociaux et de la formation de l’individu en tant qu’être social singulier.

À côté du domaine institué de la formation et de l’éducation, c’est tout ce qui fait « l’établissement humain », c’est, pour reprendre les mots de Lucien Sève, « l’ensemble des processus biographiques à travers lesquels l’individu de l’espèce humaine devient psychiquement sociétaire du genre humain » qui constitue l’espace dévolu à la recherche biographique en éducation, dès lors que celle-ci se donne pour tâche d’en appréhender l’expérience subjective. Ce long processus d’individuation/socialisation, qui est la marque du développement individuel et qui traverse tous les espaces du penser et de l’agir humain n’est pas autre chose que le mouvement de l’éducation au sens où l’entend Dewey de « construction continue de l’expérience ». Dans ce sens, la recherche biographique conçoit « l’éducation » comme une des dimensions constitutives du fait et du devenir humains : dans l’espace social et dans le temps de l’existence, il s’agit toujours de comprendre comment se forme et se construit une individualité singulière.

Les travaux menés au titre de la recherche biographique en éducation sur les relations entre processus de construction biographique et processus d’apprentissage et de formation montrent les liens étroits entre éducation et individuation, éducation et socialisation et amènent à redéfinir la notion d’éducation, conçue comme un processus large qui recouvre toutes les formes de l’expérience vécue et acquise. De la dimension globale du développement individuel dans l’espace social et la vie personnelle aux épisodes spécifiques vécus dans les institutions d’enseignement et de formation, des formes expérientielles de formation et d’apprentissage rencontrées dans l’activité professionnelle et dans la vie sociale au rôle des environnements et des médiations socioculturels, ce sont toutes les expériences, tous les espaces, tous les types de formation et d’apprentissage, formels, non-formels et informels se déployant tout au long de la vie, qui composent le champ d’un apprentissage tout à la fois social et individuel, cognitif et sensible, pratique et théorique, expérientiel et rationnel.

Cette préoccupation de « l’éducation humaine » donne à la recherche biographique une responsabilité particulière, qui n’est pas seulement d’ordre scientifique mais aussi éthique et politique. Si la « parole de soi », sous tous ses registres et dans toutes ses variétés, constitue le matériau privilégié d’un savoir du biographique, elle est aussi le vecteur par lequel les êtres humains accèdent à un savoir et à un pouvoir d’eux-mêmes qui les mettent en capacité de se développer et d’agir en tant que « sujets » en formation au milieu des autres et au sein de la cité.

 

Site : www.lesujetdanslacite.com 

Directrice scientifique : Christine Delory-Momberger   

Siège de la rédaction :  27, rue Francoeur – 75018 Paris -revue@lesujetdanslacite.com

Editeur : L’Harmattan  

Périodicité : annuelle  

Prix : 24 euros 

La revue est accessible sur Cairn.info

La revue comporte :

- 1 numéro annuel (environ 250 p.) organisé autour d’un dossier thématique et de différentes rubriques qui le prolongent sous d’autres formes (débats, entretiens, recensions d‘ouvrages). Les rubriques « De la recherche biographique », « Terrain », « Réseaux », « Article jeune chercheur » rendent compte de l’actualité de la recherche biographique en éducation.

- 1 hors-série annuel (environ 220 p.) qui accueille des textes déclinant un questionnement et une thématique spécifiques en relation avec les problématiques éducatives de la revue.

L’adhésion à l’Association Le sujet dans la Cité (bulletin d’adhésion sur le site) donne droit au numéro annuel de la revue. La revue se trouve également dans les « bonnes librairies » et peut être commandée en ligne chez l’éditeur et au siège de la rédaction.

Les numéros parus

 

 N° 7/2016 - ACCUEILLIR, ETRE ACCUEILLI : altérité et éducation  [en préparation]

N° 6/2015 - ÊTRE A L'ECOLE AUJOURD'HUI - citoyenneté pluralité mondialisation 

Les conditions de socialisation des sujets dans des sociétés marquées à la fois par la mondialisation et la pluriculturalité conduisent à réinterroger aujourd’hui l’expérience du monde de l’École par ses acteurs et les formes même de l’institution scolaire. Elles confrontent l’École à des questions socialement et politiquement vives : quel sujet, quel citoyen l’École promeut-elle ? Dans quel espace du commun les jeunes générations peuvent-elles se reconnaître, à quelle Cité peuvent-elles appartenir ? (Thématique : éducation et citoyenneté) 

♦ N° 5/2014 - VIVRE AVEC LA MALADIE - expériences épreuves résistances

Dimension existentielle et expérientielle de la maladie, dimension collective et institutionnelle de la reconnaissance de cette expérience, des savoirs et des compétences dont elle peut être le lieu, dimension sociale et politique du droit des personnes malades à vivre dans la Cité : telles sont les grandes lignes de réflexion auxquelles invite ce numéro en interrogeant l'épreuve universelle de l'existence humaine que constitue « l'expérience de la maladie ». (Thématique : éducation et santé)

♦ N° 4/2013 - PARTAGER LES SAVOIRS - construire la démocratie

Interrogeant la possibilité pour le profane et pour le citoyen de prendre sa part dans les questions et les décisions qui le concernent, la question du partage des savoirs met en tension les relations entre science, pouvoir et démocratie. Elle en appelle à la reconnaissance de formes différentes de savoirs et à la défense d’une « écologie des savoirs » soucieuse de ne pas séparer ceux-ci des territoires de vie et de pensée où ils ont leurs usages et leurs pratiques. (Thématique : éducation et citoyenneté)

♦ N° 3/2012 - AVOIR DROIT DANS LA CITE. Vulnérabilités et pouvoir d’agir

Lutter contre les inégalités, les discriminations, l’exclusion par le droit. Défendre la santé, l’éducation, le travail, le logement par le droit. Créer les conditions d’une citoyenneté ouverte par le droit. Comment la défense d’un « droit à avoir des droits », comment les luttes menées avec les « armes du droit » peuvent-elles faire avancer la démocratie vers plus de justice et d’égalité et contribuer au pouvoir d’agir des plus vulnérables ? (Thématique : éducation et citoyenneté)

♦ N° 2/2011 - HABITER EN ETRANGER. lieux mouvements frontières 

Comment habiter « hors de chez-soi » ? Comment habiter « hors de soi » ? Un numéro qui interroge les conditions matérielles, psychiques, mais aussi sociales et politiques d’un habiter marqué par le transit, l’entre-deux, la marginalité, un habiter « en étranger ». Comment « trouver lieu » et comment « trouver son lieu » lorsque – réfugié, sans-papiers, prostitué(e), handicapé, malade mental, prisonnier – on appartient à une catégorie de population mise à l’écart de l’espace commun ? (Thématique : éducation et altérité)

♦ N° 1/2010 - ECOUTER LA SOUFFRANCE, ENTENDRE LA VIOLENCE 

La souffrance d’origine sociale compte aujourd’hui au nombre des pathologies générées par nos sociétés. Ce premier numéro de la revue interroge les conditions sociétales dont résulte la production sociale de la souffrance et met en débat la signification politique des formes de reconnaissance et de réponse qui lui sont apportées : écouter la souffrance ne dispense pas d’entendre la violence des systèmes politiques et des disfonctionnements sociaux qui la créent. (Thématique : éducation et intervention sociale)

Les auteurs et leurs articles

Le Comité de rédaction

Le Comité de lecture international

Le Comité scientifique

Publier dans la revue

Consignes aux auteurs

ConsignesConsignes [47 Kb]

Fiche d'expertise

FicheExpertiseFicheExpertise [445 Kb]