Les archives 2016

La pardon ?

 

3ème séminaire : 2 avril 2016 (9h30-12h30) - Le pardon : un accompagnement de soi avec l’autre ?


Je n’entends pas bien. Je ne comprends pas bien. Vous dites ?

Dialogue de sourds ou incompatibilité insoupçonnée, insoupçonnable.

Vous dites ? Pardon ? Pardon qui, quoi ? Pardon pourquoi ?

Combien de fois ai-je dû répondre à ces injonctions, ne comprenant pas vraiment ce que j’avais fait de mal !

Combien de fois ai-je dû mentir pendant la confession parce que, obligatoirement, j’avais commis une faute. Être de péché, j’avais forcément péché par omission. Alors, j’inventais pour devenir ce que je n’étais pas... Nous avions, l’un et l’autre, bonne conscience : lui dans son prêche, moi dans ma pénitence. Je récitais ensuite mes dix Je vous salue Marie et Notre Père et, absoute, je pouvais recommencer...

Où est l’erreur ? Aucune faute ! Je récitais ma leçon et je demandais Pardon. J’étais dans le tort, j’avais tort ; l’autre était dans le vrai, le juste, il avait raison. Jusqu’au moment où il pense avoir... toujours raison, jamais tort. Et ma colère monte, gonfle, m’étouffe sans que jamais elle ne soit entendue, sans que jamais elle ne soit acceptée, sans que jamais elle ne trouve à s’exprimer autrement que par la rancœur et le sentiment d’injustice.....

Le Pardon n’a plus de place. Point d’excuse.

Alors, pardonner ? Là encore, combien de fois ai-je entendu, tel un leitmotiv qui me nouait, m’étranglait, ce reproche tu ne sais pas pardonner !

Accompagner le grand âge

 

Des photos de la rencontre de l'Université ouverte du sujet dans la cité, le 30 janvier 2016