Les nouveautés

Face à l'arbre - Un traduire sensible

11/05/2022

Le 12 Mai 2022 de 9h à 19h, une journée d'étude - Université Paris 8 - Maison de la Recherche - Amphi MR002 - 2 rue de la Liberté - 93526 Saint-Denis - Amphi MR 002

Avec Gabriel Baudrand / Biagio D’Angelo / Christine Delory-Momberger / Quentin Hiernaux / Rodolphe Olcèse / Gilles Picarel / François Soulages / Jacques Tassin / Christine Vial-Kayser

À l’ère de l’anthropocène, où le rapport au végétal semble être guidé par l’idée d’utilité et se réduire à une approche instrumentale, cette Journée d’étude se propose de revenir à l’arbre même, dans son irréductibilité toute phénoménologique, comme on revient au monde. Car la proximité avec l’arbre et le fait de vivre parmi les arbres pourraient paradoxalement nous empêcher de le voir véritablement. Surtout, cette cécité empêcherait de faire advenir le sens que l’arbre revêt pour les humains.

Dans cette perspective d’un retour à l’arbre, en quoi l’art permettrait-il de s’engager dans l’expérience de l’apparition ? Par-delà l’apparence, pourquoi aiderait-il spécifiquement à penser ce passage du voir au regard ? Ces questions sont légitimes, car, si la force imageante de l’arbre appelle au dialogue et si son immobilité et sa verticalité conduisent à lui accorder une attention particulière, il n’est pas évident que, face à l’arbre, l’art soit une condition suffisante à la possibilité d’un échange. L’extériorité de l’arbre ne confronte-t-elle pas toute création artistique à une séparation radicale ou alors à une incompréhension inéluctable à son endroit ?

Ainsi, dans l’hypothèse où l’arbre entrerait en résonnance avec les humains, en quoi l’art permettrait-il d’engager le dialogue avec lui et de quelle manière ? Pourquoi et comment l’art permettrait-il de traduire les signes émanant du végétal ? Dans la perspective d’un dialogue possible avec l’arbre, cette Journée d’étude interroge ce que pourrait être un traduire sensible qui n’enferme pas le face-à-face avec le végétal et le sens qui en surgit dans une totalité, mais les déploie au contraire dans une pluralité. Elle portera également son attention et ses interrogations sur les enjeux anthropologiques et philosophiques soulevés par une création artistique qui travaille et expérimente l’idée de continuité entre les vivants humains et les vivants végétaux.

Assemblée générale de l'association "Le Sujet dans la Cité"

01/05/2022

Chères / Chers membres de l'association Le Sujet dans la Cité,

La crise sanitaire ne nous a pas permis de réunir l'Assemblée générale de l'association pour les années 2020 et 2021 et il est grand temps d'y procéder. C'est donc le bilan de deux années que nous ferons ensemble.

Nous vous proposons de nous retrouver

le 14 mai 2022 (9h-11h30) chez nos amis du Vent se lève :

Le Vent se lève !
181, avenue Jean Jaurès
75019-Paris. M. Ourcq

Vous trouverez en pièce jointe la convocation à cette AG ainsi que le formulaire de procuration en cas d'absence de votre part.

Comme nous vous l'avions annoncé, la création du GIS LE SUJET DANS LA CITE Sorbonne Paris Nord-Campus Condorcet  vient d'être actée et nous nous en réjouissons. L'association Le Sujet dans la Cité en est co-fondatrice et, en tant que membre de l'association, vous êtes en droit d'être membre du GIS LE SUJET DANS LA CITE si vous en exprimez le désir.

Le GIS LE SUJET DANS LA CITE est un projet original qui a trouvé sa pleine reconnaissance auprès des instances universitaires et c'est une grande opportunité pour le rayonnement de la recherche biographique. Nous serons heureux de vous le présenter plus en détail. Je vous joins en attendant une courte présentation.

Nous devons également renouveler le CA et le bureau de l'association. Si vous désirez présenter votre candidature, n'hésitez pas à m'envoyer un petit mot à ce sujet.

Deux événements sont prévus ces prochaines semaines  (programmes en pièces jointes) :

- Le 9 juin 2022 : S'engager avec. Intervention par l'image et éthique de terrain

- Le 30 septembre 2022 : Inauguration du GIS LE SUJET DANS LA CITE. Sorbonne Paris Nord-Campus Condorcet

Enfin, un petit rappel à celles et ceux qui ne se sont pas encore acquitté.e.s de leur cotisation pour 2022, vous pouvez la transmettre à l'adresse figurant sur le bulletin de réadhésion joint ou faire un virement bancare.

N'oubliez pas de vous inscrire à l'AG auprès de Carolina Kondratiuk : carolinakondratiuk@gmail.com.

Nous comptons sur votre présence (ou à défaut votre procuration) afin d'assurer le quorum.

Amitiés.

Christine Delory-Momberger [Pour Pierre Longuenesse, président de l'association Le Sujet dans la Cité]

Assemblée générale du CIRBE

01/05/2022

Chères / Chers membres de l'association Les Amis du CIRBE,

La crise sanitaire ne nous a pas permis de réunir l'AG de l'association pour les années 2020 et 2021 et nous devons rattraper ce retard en faisant au plus vite une nouvelle AG.

Elle aura lieu le 14 mai 2022 ( 11h30-13h) juste après l'AG LE SUJET DANS LA CITE à l'adresse suivante :

Le Vent se lève !
181, avenue Jean Jaurès
75019-Paris. M. Ourcq.

Si vous êtes membre des deux associations, prévoyez ce temps ensemble.

Cette AG sera l'occasion de nous retrouver, de faire le point sur les activités accomplies et les projets du CIRBE.

N'oubliez pas de vous inscrire à l'AG auprès de Carolina Kondratiuk : carolinakondratiuk@gmail.com.

Nous devons également renouveler le CA et le bureau. Si vous désirez présenter votre candidature, vous pourrez le faire lors de l'AG ou m'envoyer un petit message pour m'en faire part.

Nous comptons sur votre présence pour atteindre le quorum qui validera la tenue de cette AG. Si vous avez un empêchement, renvoyez à Carolina Kondratiuk votre procuration que vous trouverez en fin de convocation.

N'oubliez pas d'acquitter votre cotisation 2022 en renvoyant le bulletin de réadhésion joint accompagné d'un chèque de 20€ à l'adresse suivante :

Les Amis du CIRBE
27, rue Francoeur

75018-Paris

A très bientôt.

Amitiés.

Christine Delory-Momberger
Présidente des Amis du CIRBE

Pour faire vivre notre revue et notre association

24/04/2022

Adhésions et renouvellements des adhésions pour l'année 2022

"S'engager avec" - intervention par l'image et ethique de terrain

22/04/2022

Le juin 2022 de 8H30 – 17H00 - Auditorium Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord - 20, avenue George Sand, 93210-Saint-Denis

Un symposium organisé par le GIS Le Sujet dans la cité et par Photo Doc

Ce que l’on appelle la « question du terrain », c’est-à-dire des modalités et de la qualité de la relation et du travail engagés avec les personnes rencontrées, relève des « questions vives » auxquelles sont confrontés le chercheur en sciences humaines et sociales mais aussi le photographe, le cinéaste, le romancier lorsqu’ils se donnent pour projet de « mettre en recherche », selon les langages et dans les formes qui sont les leurs, un champ de réalité, un état ou un aspect de l’expérience humaine saisie en contexte et dans ses singularités individuelles et collectives.
Dans ce symposium, cette question de la « relation d’enquête » sera abordée sous le prisme de l’image visuelle : avec les intervenants, on s’interrogera sur la manière dont le photographe ou le cinéaste nouent cette relation sur le terrain – ici en particulier le terrain migratoire –, sur les « nouvelles écritures documentaires » auxquelles elle les engage, et sur les implications éthiques et politiques de leur enquête et de ce qu’ils en donnent à voir.

  • La participation est gratuite mais pour une meilleure gestion de l’événement, l’inscription doit se faire impérativement sous le lien : https://forms.gle/WgMSWeQgRLchGEFMA

Inauguration du GIS LE SUJET DANS LA CITE Sorbonne Paris Nord-Campus Condorcet

30/03/2022

Inauguration reportée du 11  avril au 30 septembre 2022 à la MSH Paris

Nous avons dû déplacer l'inauguration du GIS LE SUJET DANS LA CITE Sorbonne Paris Nord-Campus Condorcet, initialement prévue le 11 avril 2022 (9h30-12h30) au Centre de colloques Campus Condorcet, au 30 septembre 2022 à la MSH Paris Nord.

Cette modification est bien contre notre volonté et nous nous excusons auprès des personnes qui se sont inscrites à cette matinée qui ont montré ainsi leur intérêt et leur soutien.

Vous trouvez en pièce jointe le flyer modifié d'annonce de l'inauguration et nous vous demandons - même si cela paraît un peu prématuré - de réserver cette date et de vous inscrire auprès d'Anne Dizerbo  :

dizerboanne@sujetdanslacite.org

... et comme nous dit le proverbe "A toute chose malheur est bon", cela permettra peut-être à des personnes dont la date initiale ne convenait pas en raison d'obligations indéplaçables, de venir nous retrouver pour ce beau et important jour.

Rencontre entre Arno Bertina et Bertrand Ogilvie

02/03/2022

Rencontre entre Arno Bertina (Des châteaux qui brûlent), Alain Bron (Vingt-sixième étage) et Bertrand Ogilvie (Le travail à mort au temps du capitalisme absolu) qui se déroulera le samedi 5 mars au Château d’Avaray.

A l’occasion de cette journée, qui sera animée par Myrèle Knecht et Christophe Pittet, nous proposerons un regard croisé entre la fiction, la philosophie, la sociologie et la psychanalyse de manière à réfléchir les trois thèmes suivants:   - Travail réel, évaluable et inévaluable - De l’injustice à l’intolérable - Servitude, consentement et résistance   Nous vous rappelons également que Francis Staehler sera aux fourneaux pour préparer un menu spécial composé de plats inspirés des romans d’Arno Bertina et Alain Bron.

Penser la recherche biographique en situations et en dialogues

01/03/2022

Le numéro 12 - Novembre 2021 de notre revue vient de paraître.
Il sera mis en ligne dans les tout prochains jours sur le site https://www.cairn.info/revue-le-sujet-dans-la-cite.htm

Présentation :

Marquant les dix ans de la revue, ce numéro a pour objet de rendre publics et de mettre en débat les enjeux et les perspectives de la recherche biographique, en poursuivant l’exploration d’un paradigme du biographique, saisi autant dans la diversité contextuelle et situationnelle des recherches empiriques qu’il suscite que dans les questionnements épistémologiques et méthodologiques, éthiques et politiques que ne cesse de poser l’entreprise de constitution d’une « science du singulier ».

Comment se décline ce savoir du singulier ? Quels « matériaux » et quels processus spécifiques en constituent l’objet ? En quoi requiert-il des modes particuliers d’investigation, d’analyse et d’écriture de la recherche ? En quoi cette ambition d’atteindre aux sources et aux modes d’effectuation de la singularité individuelle peut-elle ouvrir les voies d’une « herméneutique de la parole » et d’une « éthique de la relation » où les chercheurs et les personnes avec lesquelles ils enquêtent sont engagés ensemble pour construire en commun ce qui constitue entre eux l’œuvre de connaissance ? À ces questions, les contributions de ce numéro s’essaient à apporter des réponses en s’appuyant sur une diversité d’expériences et de recherches.

Travail de la fiction / Fiction du travail

22/01/2022

Le samedi 5 février 2022 de 10h à 16h,  au Tiers-lieu culturel « Dans le ventre de la baleine » - Château d’Avaray 1 rue de la Place 41500 Avaray (Loir-et-Cher)

La 3ème Saison culturelle «Sens et non-sens du travail au 21ème siècle » a pour ambition, dans le cadre de l’axe d’analyse « La Fabrique de la connaissance », d’explorer les enjeux liés à la question du travail et à ses mutations en cours et à venir.

La première séance : "Travail de la fiction / Fiction du travail" avec les écrivains Arnaud Friedmann, Laurent Quintreau et Emmanuel Villin, ainsi qu’en présence de Danièle Linhart, sociologue du travail.

ACT ' R - Quand acteurs et chercheurs du territoire se rencontrent

14/11/2021

Le 19 novembre 2021 de 9h à 18h - Amphi 2 / IUT Villetaneuse Campus de Villetaneuse

Colloque de l’UFR LLSHS Dialogues interdisciplinaires autour de concepts en Lettres, Langues, Sciences Humaines et des Sociétés

L’idée consiste à initier un dialogue entre les disciplines à partir des travaux respectifs des Enseignants Chercheurs volontaires de l’UFR, articulé autour des notions telles que : « Mutation(s) Innovation(s) Création/ Créativité » ou « Espace(s) Mouvement(s) Limite(s) » dans le triple but : d’une part, d’approcher les dimensions pluri-inter-et/ ou transdisciplinaires ; d’autre part, d’en préciser les spécificités et les usages permettant d’enrichir les différentes déclinaisons possibles de ces concepts. Enfin, outre la visibilité donnée aux travaux des chercheurs, cette manifestation scientifique permet d’offrir de nouvelles opportunités d’échanges scientifiques pouvant conduire à de nouvelles collaborations et au montage de nouveaux projets de recherche.

ACTR-nov2021ACTR-nov2021 [366 Kb]

En s'enfonçant dans la forêt

10/11/2021

En avant-première signature du livre "en s'enfonçant dans la forêt" (photographies et textes de Christine Delory-Momberger)

Signature au stand SE 23 Arnaud Bizalion Editeur le 13 novembre 2021 / 16h-17h - Grand Palais éphémère, Champs de Mars - Place Joffre 75007 Paris

Et voici une courte vidéo qui donne un petit aperçu de mon voyage au coeur d'un intime houlé de réminiscences : https://youtu.be/RlbDmH3M3Yw 

Présentation du livre :

L’ouvrage comprend deux livres qui se répondent et accompagnent, l’un avec des images, l’autre avec des mots, une immersion de l’auteure photographe dans les arcanes de la mémoire, à la recherche d’indices, de traces et de réminiscences de mondes perdus. Christine Delory-Momberger reprend sous cette forme un travail de fouille menée tout au long de ses travaux photographiques et l’ouvre à un dialogue hybride et fécond entre images et textes. Une fouille qui jamais ne cesse pour la photographe. Toujours le chemin va, et toujours il la ramène à cette terre des commencements. Terre secrète, voilée des brumes de l’oubli et plombée du silence des exils de sa famille. Lieu hors du temps, lieu de l’écart où affleurent des images, saisies dans la fugacité de leur passage. Des visages apparaissent, des corps se donnent, des mémoires se dessinent. Et toujours la photographe revient à cette terre houlée de réminiscences qui l’habitent. Les textes ne sont pas là pour commenter les images, ils suivent un chemin parallèle où les mots cherchent, guettent et affleurent l’inouï, l’inattendu, frayant ainsi un commencement d’histoire possible.

Le livre de photographies, composé de 28 images, donnent à voir à travers la progression de ses images, la force, la fragilité et la fugacité de ces réminiscences qui se glissent, émergent, disparaissent, tour à tour présentes dans une puissance d’évocation, vacillantes dans leur passage incertain ou enfouies dans les zones obscures de la mémoire. Les photographies réalisées en argentique sont scannées et retravaillées ensuite en numérique avec l’ajout de filtres de couleurs pour continuer ce travail de fouille du temps qui passe et qui ensevelit toute mémoire incertaine. C’est ainsi que l’on voit une même photographie réapparaître, plusieurs fois retravaillée et se présentant comme ayant subi des dégradations au niveau de la couleur et de la pigmentation ou, au contraire, ravivée, comme innervée par la force d’une réminiscence soudaine. Certaines autres images sont uniques, comme fixées par un souvenir plus vif.

Littérature & extériorité

17/10/2021

Les 19 & 20 octobre 2021 / 9h - 19h - Colloque international en distanciel

Extériorité spatiale, froide et séparatrice, Partes extra part (Descartes) ; extériorité silencieuse et effrayante des espaces infinis (Pascal) ; extériorité temporelle d’une mort pourtant si proche lorsqu’elle est à la première personne (Jankélévitch) ; extériorité absolue de l’autre (Levinas) ; extériorité existentielle et innommable (Sartre) ; extériorité insaisissable d’un temps impossible à retrouver ou d’un désir impossible à satisfaire (Proust) ; extériorité intraitable du réel (Barthes) ; extériorité surgissant de l’exigence du fragmentaire (Blanchot) ; extériorité radicale de l’irréductible phénoménologique (Husserl) ; extériorité profonde de la chair entrelacée (Merleau-Ponty) ; etc. L’extériorité ne débouche-t-elle donc pas inéluctablement sur une antinomie ? N’impliquerait-elle pas inexorablement une approche apophatique ou négative ? Face à ce qui semble déborder toute logique du cartographe ou de géomètre, ne faut-il pas se lancer à la poursuite de l’extériorité, dans un voyage sans retour vers l’autre, comme une ascèse — condition nécessaire à l’écriture, à en croire Jorge Semprun dans L’Écriture où la vie ? Différemment d’une unique vision hors sol, sans mystère et sans profondeur et éloigné du seul point de vue perspectif à travers lequel les choses s’escamotent entre elles, il faut envisager le monde dans une forme de simultanéité de points de vue, là où l’extériorité se niche, au cœur de leur enveloppement. Dans cette perspective, de nombreuses questions se posent quant au rapport de l’extériorité à la littérature. Comme possible épreuve de l’impossibilité de l’écriture, l’extériorité seraitelle un empêchement ou au contraire la possibilité de l’écriture même ? Et, si l’extériorité en appelle à une approche en retrait, en quoi conduirait-elle la littérature à une ouverture ? De plus, à travers son rapport à l’indétermination, l’extériorité permettraitelle de s’approcher au plus près de l’être ? Et, ce faisant, en retour, de quelle manière la littérature éclairerait-elle l’extériorité ?

Avec : Anikó Ádám Márcia Arbex Biagio D’Angelo Christine Delory-Momberger Kenji Kitayama Maria do Rosário Lupi Bello Juliana Mantovani Maria Adélia Menegazzo Walter Menon Vincent Metzger Gilles Picarel François Soulages Thierry Tremblay

Comptes de la vie ordinaire

17/10/2021

Le n° 6 de la revue Monde Commun,  sur le thème « Comptes de la vie ordinaire », coordonné par Marie-Paule Hille, Martin Lamotte et Odile Macchi.

A travers une série d’ethnographies économiques, il donne à voir et à entendre des acteurs qui dans leur vie ordinaire s’inscrivent dans une économie de bouts de ficelle.

Quelles sont les astuces, les « tuyaux », les polyvalences, les ressources plus ou moins inattendues qui leur permettent de s’en sortir dans une existence matérielle très contrainte. A quoi tiennent-ils dans cette vie de débrouille ? Comment envisagent-ils l’avenir ? Comment parviennent-ils à s’insérer dans les interstices d’une société soumise ou non à une économie de marché ? Que rendent-ils visible de cette économie souvent qualifiée d’informelle et du rapport qu’ils entretiennent de façon plus ou moins distendue avec l’Etat ?

Ce numéro de Monde Commun s’intéresse ainsi aux comptes de la vie ordinaire, à la façon dont l’économie gouverne les relations sociales (qu’elles soient familiales, amicales ou de voisinages) et à la manière dont celles-ci se recomposent. Comment assurer la vie dans un cadre incertain de budget restreint, de pressions financières accrues ou de mobilité permanente ? Quelles stratégies de résistance, mais aussi parfois d’abandon, sont déployées ? Comment l’espace domestique est affecté par ces nécessités budgétaires ?

Le n° s’ouvre sur un Grand Entretien avec l’historien et sociologue Alain Cottereau, spécialiste de « l’ethnocomptabilité ».

Le Dossier est composé de quatre articles :

  • Eléonore Guillemot. « Ici, tu comprends, l’argent se rassemble ». Ethnographie des pérégrinations quotidiennes d’un colporteur de balais à Madagascar.
  • David Frati. Ethnographie des échanges d’alcool d’une sexagénaire déclassée dans le désert d’Arizona.
  • Virginie Milliot. Lutter contre le dénuement. Fragments de vie d’un chiffonnier à Paris au 21e siècle.
  • Léonore Gonzales. Au rythme de la marimba, au son de la radioTravail de rue et salariat des chauffeurs de bus à Mexico.

Le Cahier d’illustrations est réalisé par Emmanuel Gauvin (EMG) et s’intitule « compte tenu ».

Avec également, dans la rubrique Si loin, si proche :

  • Margalida Mulet Pascual. Ethnographie d’une économie de débrouille à Cuba. Le cas d’un élevage domestique de cochons à Monte.

Dans la rubrique Prise de parole :

  • S’approprier la comptabilité du temps, de l’argent, des distances, des quantités : une expérience d’autogestion dans l’écoconstruction. Entretien avec Alain Marcom.

Et dans la rubrique Faire de l’anthropologie :

  • Geneviève Pruvost. Ceci n’est pas une vie-mode d’emploi. De l’ethnocomptabilité en monde néo-paysan.

Le numéro est disponible en librairies et sur cairn https://www.cairn.info/revue-monde-commun-2021-1.htm

Visitez le blog de Monde Commun : des anthropologues dans la cité : https://mondecommun.hypotheses.org/

Compétences et vulnérabilités

17/10/2021

Le jeudi 25 novembre 2021 à 11h à la Faculté de Médecine Sorbonne Université - 91 bd de l'Hôpital 745013 Paris

Leçon inaugurale avec Catherine Tourette-Turgis, Sandra Laugier et Cynthia Fleury

Autour de Photo doc

17/10/2021

Le mercredi 20 octobre 2021 à 19h -- Auditorium de l'ADAGP - 11 rue Duguay-Trouin - 75006 Paris

"À l’ère de l’anthropocène, alors que la responsabilité de l’homme sur le changement de la planète n’est plus à prouver, l’urgence d’une redéfinition de la place, de l’engagement et du rôle de l’artiste s’impose. Comment être un.e photographe relié.e aux mondes environnants, comment prendre part à ses transformations ? 
Dans la suite d’Edgar Morin qui nous dit que « le monde à l’extérieur et à l’intérieur de nous [sont] dans un dialogue permanent » et que « tout être vivant, et notamment humain, possède à l’intérieur de lui-même l’organisation de son milieu », nous envisageons la photographie documentaire sous l’angle de nouvelles écritures où photographe et monde sont en commerce permanent dans une interaction processuelle menée sous le registre de l’enquête.
Nous voulons mettre en lumière une génération de photographes pour qui, si le geste photographique et l’image qui en résulte sont toujours aux prises avec le monde, ce n’est plus seulement pour le représenter, le restituer ou l’attester dans ce qui serait sa réalité objective, mais pour faire paraître, pour « révéler » (au sens photographique) leur confrontation avec le monde par le biais de l’image photographique. 
Photo Doc affirme sa place singulière dans la photographie documentaire en alliant résolument le marchand et le culturel, en parallèle de sa Foire annuelle, la structure œuvre maintenant à l’ouverture d’un Observatoire des nouvelles écritures de la photographie documentaire."

Avec la participation de Christine Delory-Momberger.

Attention, l'accès se fera sur contrôle de votre passe sanitaire, le port du masque reste obligatoire.

Une figure inspirante pour l'éducation

27/09/2021

Le 30 septembre 2021 en distanciel

Pour faire vivre notre revue et notre association

23/09/2021

Adhésions et renouvellements des adhésions pour l'année 2021

Le Capital ethnique - Contribution à une infra-politique des dominés

23/09/2021

Livre de Béatrice MABILON-BONFILS & Massouma SYLLA 

Par-delà les discriminations ethniques que documente la recherche scientifique, cet ouvrage fait le pari de proposer le concept de capital ethnique à la discussion de la communauté scientifique. Comment le définir ? En quoi se distingue-t-il ou se combine-t-il des formes de capitaux définis par Bourdieu ? Est-il du même ordre cognitif ? En quoi, est-il heuristique ? Quels sont les enjeux méthodologiques de son utilisation ? Peut-on le tester sur des terrains empiriques ? Est-il même possible de le décliner théoriquement ? Peut-on le mobiliser dans plusieurs cadres théoriques ?

Le concept de capital ethnique que nous avons formalisé n’est pas une déclinaison des capitaux définis par Pierre Bourdieu. Il ne se réduit pas à une ressource investie dans des pratiques sociales et des interactions sociales. En tant que capital biographique, il participe à un habitus de résistance/solidarité.

-------

Béatrice MABILON-BONFILS est Sociologue Directrice du laboratoire BONHEURS (Bien-être, Organisations, Numérique, Habitabilité, Education, Universalité, Relation, Savoirs) EA 7517, de CY PARIS Université.

Massouma SYLLA est docteure en sciences de l’éducation et chercheure associée au laboratoire BONHEURS.

Narrativas (auto)biográficas no cinema

22/09/2021

Dossier de la revue brésilienne Revista Brasileira de Pesquisa (Auto)biográfica (v. 6 n. 18 - 2021)

Extrait de l'éditorial

"Imersos numa crise sanitária e política vivemos movimentos que negam as artes e diferentes formas de manifestações e representações da vida. Compreender as produções artísticas e suas diversas linguagens para a vida humana é fundamental para modos como manifestamos, presentamos e narramos a vida através da pintura, da música, do teatro, da literatura

e do cinema, mas também da preservação de equipamentos culturais múltiplos – museus, galerias, cinemas, teatros, parques, etc.

As narrativas e suas relações com a memória são potentes para preservação da história e da memória de uma sociedade, cuja arte e seus equipamentos exercem um papel central…."

LES TERRITOIRES DE L'EAU, REGARD BRÉSILIEN

22/09/2021

Une exposition photographique proposée par Initial LABO en partenariat avec le Festival FF Paranapiacaba et IANDE 23 septembre au 10 octobre 2021 - de 10h à 18h du mardi au samedi  (les 23, 24 et 25 septembre jusqu’à 20h) - Initial Labo - 62 avenue Jean-Baptiste Clément 92100 Boulogne-Billancourt 

Avec la présentation du travail des lauréats   Raphael Alves - Márcio Borsoi - Nilmar Lage - Mergulha et Voa - Sheila Oliveira

et des photographes invités : Elza Lima - Júlia Pontés - Marilene Ribeiro

Colóquio Internacional Educação e Contemporaneidade - XV EDUCON 2021

22/09/2021

Du 22 au 24 septembre 2021

Présentation :

Atendendo às orientações da Organização Mundial da Saúde sobre o distanciamento social em razão da pandemia causada pelo vírus SARSCoV-2, o Colóquio Internacional Educação e Contemporaneidade, promovido há 15 anos pelo Grupo de Pesquisa CNPq/UFS Educação e Contemporaneidade (EDUCON) da Universidade Federal de Sergipe (UFS), realizará todas as suas apresentações, neste ano de 2021, de modo on-line, transmitidas pelo canal YouTube Colóquio Educon.

O objetivo do Evento é promover o debate e a socialização do conhecimento produzido sobre grandes temas da Educação no Brasil e no mundo, sem perder de vista as diferentes perspectivas teóricas e políticas que estimulam pesquisadores, docentes, estudantes e profissionais de áreas afins.

Além de diversas conferências e mesas-redondas internacionais e nacionais, é possível submeter trabalhos, que caso aprovados serão apresentados nas Sessões de Apresentação dos Eixos Temáticos e publicados nos Anais, na Revista ou no Livro.

Trata-se de uma iniciativa que conta com a colaboração de: Pró-Reitoria de Pós-Graduação e Pesquisa, Pró-Reitoria de Extensão, Programa de Pós-Graduação em Ensino de Ciências e Matemática, Programa de Pós-Graduação em Educação, Programa de Pós-Graduação em Direito, Departamentos de Educação e de Medicina, todos da Universidade Federal de Sergipe; além do Programa de Pós-Graduação em Educação Profissional Tecnológica (ProfEPT) do Instituto Federal de Sergipe.

Excelente evento a todos!

Time and the Rhythms of Emancipatory Education (Temps et Rythmes d’une éducation

22/09/2021

Livre de Michel Alhadeff-Jones

Présentation de l’ouvrage :

Time and the Rhythms of Emancipatory Education part du postulat qu'en repensant notre rapport au temps, on peut fondamentalement réimaginer la manière dont on conçoit l'éducation. Au-delà de la rhétorique contemporaine de l'accélération, de la vitesse, de l'urgence ou de la lenteur, cet ouvrage propose un cadre épistémologique, historique et théorique permettant de développer une réflexion critique sur la relation entre la manière dont on fait l'expérience du temps et une éducation à visée émancipatrice.  


En s'inspirant de contributions issues des théories du temps et du rythme, des théories de la complexité et des recherches en éducation, cet ouvrage interroge les dimensions temporelles et rythmiques de l'éducation et de la formation, de manière à (re)penser et à confronter les enjeux contemporains qui les traversent. Ce livre est organisé en trois parties. La première interroge la spécificité inhérente à l'étude du temps en sciences de l'éducation. La deuxième contextualise l'évolution des contraintes temporelles qui déterminent la manière dont l'éducation est institutionnalisée, organisée et vécue. La troisième partie interroge le sens d'une éducation émancipatrice dans un contexte d'aliénation temporelle.


Ce livre est le premier à offrir une vue d'ensemble des théories européennes et nord-américaines relatives aux idées de temps et de rythme dans les sciences de l'éducation. Il situe les enjeux qui traversent la didactique, l'élaboration de programmes scolaires, l'éducation artistique, la formation professionnelle, l'apprentissage tout au long de la vie et les politiques éducatives. Il s'adresse aux universitaires, chercheurs, étudiants et praticiens, intéressés par la philosophie, la sociologie et l'histoire de l'éducation, la psychologie, les théories de l'apprentissage et la formation d’adultes.

Cet ouvrage est disponible en différents formats (hardcover, paperback) et une version open-access est désormais téléchargeable à l’adresse suivante : 

https://doi.org/10.4324/9781315727899 

Vernissage du livre "À quoi sert (encore) l’art en temps de crise sanitaire ? "

23/08/2021

Le Jeudi 9 septembre 2021 à 18h30, au Musée Jenisch Vevey - Avenue de la Gare 2 - CH-1800 Vevey - Suisse

En présence de Christophe Pittet, directeur de publication, et des auteurs
L'idée de cet ouvrage est née durant la première vague pandémique du printemps 2020, à partir d'une question posée dans le cadre de la Saison culturelle du Tiers-lieu « Dans le ventre de la baleine » : « A quoi sert (encore) l'art en temps de crise sanitaire ? ». Artistes, chercheurs et acteurs culturels de France et de Suisse ont répondu présent pour réfléchir à cette interrogation existentielle, que ce soit par une analyse, un témoignage ou encore avec des images. L'objectifs était de mettre en perspective la place et la fonction de l'art dans la société et pour chacun de nous, plus particulièrement durant cette période marquée, entre autres, par l'incertitude et l'insécurité.

En présence de Nathalie Chaix (directrice du musée), Mireille Callu, Jérôme Dumont, Christophe Pittet (directeur de la publication) et Anne Voeffray.
 

« POUVOIR D'AGIR DES ÉTUDIANTS EN SITUATION DE CONFINEMENT »

23/08/2021

Le numéro 11 d'ACTUELS est paru

DU MÉDIATEUR CANIN EN INTERVENTION SOCIALE

27/07/2021

Une formation du 30 novembre 2021 au 22 juin 2022 - Les cours auront lieu à Villetaneuse et l’UE4 « Médiation canine et intervention sociale » se déroulera sous forme de pratique, certainement dans une ferme pédagogique ou un terrain d’expérimentation.

La formation proposée dans le cadre du D.U Médiateur canin en intervention sociale est une création spécifique à l’université Sorbonne Paris Nord et très novatrice ; elle répond notamment à une demande forte de certaines institutions (armées, pompiers) et organisations d’intervention sociale. En effet, si elle s’inscrit dans le champ large de la médiation animale, cette formation universitaire vise à mieux appréhender l’impact social et psychologique de l’animal de compagnie qu’est le chien auprès des publics en situation de vulnérabilité et à favoriser sa médiation dans une perspective d’intervention sociale.

Cette formation pourra intéresser aussi bien des travailleurs sociaux œuvrant avec des publics accompagnés de chiens (SDF par exemple) que des professionnels du médico-social désireux de développer au sein de leurs établissements des ateliers spécifiques où le chien médiateur servira de support pour l’accompagnement des personnes.

A l’issue de la formation, les stagiaires doivent être capables de mieux saisir les enjeux relatifs à l’emploi du chien dans un contexte de médiation animale. Pour ce faire, les stagiaires devront acquérir durant le D.U des connaissances théoriques en éthologie canine, en sociologie des publics accompagnés et en psychologie. Formés aux bases de la cynotechnie, ils devront également être en capacité de repositionner la médiation canine dans l’histoire de la médiation animale.

COLLOQUE JOHN DEWEY

05/07/2021

En Novembre 2021 (les 18, 19 et 20), l’ADISAVED, conformément à son projet, organise un colloque EN DISTANCIEL sur John DEWEY, figure inspirante pour l’éducation, autour de sa vie et son œuvre.

A cette occasion, une équipe transversale au projet a été formé, le comité de pilotage, qui est chargé de veiller à la planification et au bon déroulement de ce colloque, avec le concours des comités d’organisation et scientifique.

Date limite pour les communications : 15 septembre 2021

« PERDRE L’AUTRE ET LE RETROUVER »

10/06/2021

Titre complet : « PERDRE L’AUTRE ET LE RETROUVER » - Une expérience de l’altérité contre la disparition

Le samedi 12 juin 2021 de 15h30 à 17h, un débat - dans un cadre unique en plein cœur de Paris : les Arènes de Lutèce - Mezzanine haute, sous les arbres, à droite de l’entrée des Arènes. Métro Place Monge

Avec 

  • Christine Delory-Momberger, professeure en sciences de l’éducation, essayiste et photographe,
  • Valentin Bardawil, curateur et co-fondateur de Photo Doc,
  • Yann Perreau, critique, curateur et auteur, Nicole Miquel, photographe,
  • Sophie Artaud, modératrice et programmatrice culturelle pour Photo Doc.

Dans la traversée du confinement, notre expérience de l’autre a été rebattue, organisée et régulée par de nouveaux outils et écrans numériques. Elle a été avant tout celle de l’absence, du « distanciel », de la disparition du regard et des visages. Nous souhaitons explorer avec vous ces nouveaux espaces altérés de la relation à l’autre en la confrontant à ce que nous défendons, à travers l’image documentaire et le geste photographique : une altérité de cocréation, transformatrice, qui rend à l’ordinaire humain sa noblesse et sa dignité autant que sa place dans ce monde, dans sa mémoire comme l’avenir de ses représentations.

Le visage de l’autre, dissolu et anonymisé, nous voulons le retrouver, sans éluder les transformations opérées par nos confinements successifs et la restriction de nos libertés. C’est aussi dans l’espace de cette rencontre modificatrice, à la fois universelle et intime, que se tient la possibilité d’une transformation du réel à laquelle l’art prend évidemment sa part.   

Dès lors, de quelle dystopie nous parle l’emprise des technologies numériques sur nos vies ? Comment pouvons-nous les déconstruire et quelles pratiques individuelles peuvent y répondre ? Comment reprendre pied et l’échapper belle dans cette relation qu’il nous appartient de reconstruire à présent, avec l’autre et le monde ?

Une Ecole OFAJ : enjeux et perspectives pour une recherche franco-allemande

12/052021

Le Colloque des 10 et11 juin 2021 prévu initialement à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord se tiendra en ligne

Présentation du colloque

Depuis sa création, l’OFAJ joue un rôle moteur dans la relation franco-allemande et dans la construction européenne en proposant des initiatives marquantes pour la société civile.

Le secteur « Recherche et évaluation » du bureau « Formation interculturelle » relaie cette ambition en fédérant des études et des recherches réunissant des formatrices et formateurs, des chercheuses et des chercheurs des deux pays sur des sujets d’éducation, de formation et de société.

Ce colloque se donne le double objectif de faire un bilan historique et méthodologique des recherches conduites depuis cinquante ans par l’OFAJ et de proposer l’ouverture de ces recherches à une nouvelle génération de chercheuses et chercheurs, dans l’esprit de ce qui constitue une « École OFAJ ».

Pour répondre à ces objectifs, le colloque propose quatre axes de travail mettant chacun en avant une question vive de la recherche interculturelle franco-allemande d’aujourd’hui.

Nourris dans un premier temps par les contributions individuelles des participantes et participants, ces axes de travail feront l’objet dans un second temps d’une élaboration commune donnant lieu à la construction de nouveaux projets de recherche.

Jacques Pain, enseignant-chercheur à l'Université Paris Nanterre

19/04/2021

Appel à contribution pour un prochain numéro de la revue "Spécificités" (les contributions doivent parvenir le 1er juillet 2021 au plus tard) 

"Jacques Pain, récemment disparu, a vécu plusieurs vies. Il a été enseignant en lycée technique, karatéka, "fils de facteur", compagnon de route de la révolution salvadorienne, romancier, auteur et éditeur d'ouvrages de pédagogie institutionnelle, conférencier international au Japon, à Cuba, au Portugal, au Brésil, en Belgique mais aussi, intervenant local dans des institutions scolaires, sociales, socioculturelles...
Ce numéro de Spécificités, initié par les membres de Crise, École, Terrains sensibles, équipe d’enseignants-chercheurs qu’il a fondée à l’Université Paris Nanterre en 1993, se propose d’évoquer plus particulièrement l’une de ses vies : celle d’universitaire, d'enseignant, de formateur, de chercheur enraciné dans des territoires. Là où se jouaient les relations entre des collectifs et des institutions qu'elles soient judiciaires, scolaires ou socio-éducatives.

La revue SPECIFICTES :

Les recherches de l’équipe portent d'une part, sur les institutions et dispositifs d'intervention sociale, éducative, scolaire et pédagogique en « terrains sensibles », sur les phénomènes de crise et en particulier de violence qui s'y jouent ; d'autre part, sur les essais de résolution de ces crises par les innovations et les expérimentations que conduisent les acteurs vivant et travaillant dans ces terrains.
Elles s'intéressent aux recompositions actuelles qui interrogent les clivages institués entre éducation formelle et informelle, entre scolaire et éducatif, entre centre et périphérie, entre urbain et social. Elles étudient également les différents territoires et usages de la pédagogie dans la ville, dans l'école et dans la classe.

Rencontre avec Jean-François CHIANTARETTO

14/04/2021

Le jeudi 20 mai 2021 à 21h, la Société de Psychanalyse Freudienne vous propose une rencontre avec Jean-François CHIANTARETTO autour de son livre "La perte de soi" (Campagne Première, 2020)

Discutants

  1. Janine ALTOUNIAN,  essayiste et traductrice
  2. Patrick  AVRANE, psychanalyste, membre de la SPF
  3. Yves LUGRIN, psychanalyste, membre de la SPF
  4. François RICHARD, psychanalyste, membre titulaire de la SPP

 

Esthétique et politique au prisme d'une philosophie de terrain

06/04/221

En visio conférence le 7 avril 2021 de 18h à 20h, une conférence de Christiane Vollaire (Conférence organisée avec le soutien de la Mairie de Paris Centre)

On souhaite ici présenter la réalité d’un travail et tenter d’en réfléchir les perspectives. Ce travail s’est accompli depuis le tournant des années deux-mille autour d’une double postulation : celle de la constitution et de la conceptualisation d’une philosophie de terrain, et celle de la collaboration avec un photographe qui a lui-même théorisé sa pratique.
Ce choix philosophique, articulé sur la relation entre esthétique et politique, nécessite ainsi de penser la philosophie de manière indissociable comme philosophie esthétique et comme philosophie politique. Mais il nécessite aussi de penser l’image dans l’activité réflexive qu’elle suscite.
Il s'agira en outre de penser le rapport de la philosophie au terrain, à la fois dans ce qu’elle doit aux sciences sociales et dans ce que ces dernières peuvent en retirer, dans les hybridations et les nouvelles perspectives ouvertes par la réciprocité de ces apports.
Du point de vue de l’expérience de terrain, cette réflexion est nourrie par le développement d’une collaboration qui, initiée en 1999 à partir d’un travail sur les femmes militantes des Balkans, s’est développée en 2008 en Pologne, puis en Égypte en 2011, au Chili en 2012, en Turquie en 2013, en Bulgarie en 2014 ; en Grèce, entre 2017 et 2020. À chaque fois, autour des revendications et des solidarités suscitées par l’affrontement aux politiques économiques et aux politiques migratoires.
En France entre-temps, depuis 2016, ce travail s’est orienté vers les camps de la région Nord, puis vers les quartiers populaires et le mouvement des Gilets jaunes.
Chacun de ces travaux a donné lieu à des formes de publications spécifiques, dans le champ de l’art aussi bien que dans ceux de la philosophie et des sciences sociales.
Les processus de globalisation sont ainsi l’occasion, par une politique de l’entretien, d’interroger les formes de solidarité qui s’y affrontent et d’en représenter, par le texte et par l’image, la puissance d’agir. La question de la représentation est donc ici bel et bien au cœur de ce travail, dans ses dimensions corrélativement esthétiques et politiques.

Cercle Germaine De Staël

10/02/2021

Cercle Germaine De Staël, Genève - Groupe de réflexion sur le recul des valeurs de la démocratie et la progression du national-populisme en Europe

Message à nos lectrices et à nos lecteurs

Vous faites partie des personnes qui avez, depuis la création du blog du Cercle Germaine de Staël en mars 2020, marqué d’une manière ou d’une autre votre intérêt pour certains des textes que nous y avons publiés. Plusieurs d’entre vous ont écrit des articles ou des brèves et nous les remercions d’avoir ainsi élargi le cercle de nos auteurs. Selon le logiciel de statistiques, nous avons dépassé le 12 décembre dernier le cap des mille lecteurs et lectrices ! Environ 800 étaient des lecteurs et lectrices occasionnels et environ 200 nous lisaient plus régulièrement. Il est intéressant de noter que près de 90% d’entre eux sont, à part à peu près égale, domiciliés en Suisse ou en France.

Au fil des mois, nous avons pu établir avec ceux et celles d’entre vous qui souhaitaient être associées à nos réflexions, un contact plus ou moins approfondi sans faire forcément partie du Cercle Germaine de Staël. Ces personnes reçoivent nos Newsletters, nous écrivent pour nous encourager à poursuivre la réflexion initiée et nous proposent des textes que nous publions.

« Le recul des valeurs de la démocratie et la progression du national-populisme » est un sujet d’une actualité criante. Par ce message, nous aimerions vous solliciter soit pour nous proposer des textes rédigés par vous – nous ne publions pas de textes parus ailleurs - mais aussi pour recommander des publications. Nous vous encourageons également à réagir en mettant vos commentaires à la fin des articles : la culture initiée par les blogs se veut réactive et interactive ! N’hésitez pas à participer à ce débat crucial !

Votre contribution nous réjouirait. Outre les  « COMMENTAIRES »  que vous pouvez y faire à tout moment, vous pouvez :

  • écrire un texte dans  « ARTICLES » (5.000 à 6.000 signes soit 2 pages à 2 pages et demi)
  • réagir à un événement d’actualité dans « BRÈVES » (1.500 à 2.000 signes, soit une demi à une page environ)
  • rédiger quelques lignes dans « ON EN PARLE » au sujet d’un article, d’un ouvrage, d’une émission de radio/TV ou d’un film que vous avez envie de partager.

Afin d’éviter tout débordement de forme qui les rendrait impubliables, un groupe de trois personnes membres du Cercle Germaine de Staël est chargé de la régulation des textes.

Avec nos plus cordiaux messages

Le groupe administrateur du blog : André Duval, Jacqueline Monbaron, Jean-Daniel Rainhorn

Certificat Récits de vie et accompagnement biographique

01/02/2021

De Septembre 2021 – Décembre 2022, une frormation en 3 niveaux 'Université de Fribourg

CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE UNIVERSITAIRE
Composer avec les rythmes de l’existence et accompagner les transformations vécues
La production de récits de vie rencontre aujourd’hui un intérêt croissant, que ce soit dans le cadre familial, à l’école, en formation, au travail, dans la prise en charge de personnes vulnérables, dans les soins, ou encore en librairie ou sur Internet. Faire la narration d’un événement, d’un moment, d’une période ou d’une vie entière, c’est faire un travail de mise en mots à travers lequel on revisite le sens attribué à son expé-
rience. En permettant de tisser des liens entre les faits – vécus ou imaginaires – qui constituent notre quotidien et les événements qui font bifurquer le cours de la vie, le travail biographique repose sur des processus d’énonciation, d’écriture, de réflexion et de dialogue, à travers lesquels se développent à la fois la compréhension de soi et d’autrui, mais aussi des dynamiques identitaires qui façonnent l’existence au fil du temps. A une époque où les rythmes de vie, les innovations technologiques, et les changements sociaux sont marqués par le sceau de l’accélération, il n’est pas surprenant dès lors que se multiplient les démarches à travers lesquelles des récits de vie, individuels ou collectifs, sont produits et partagés (de l’autobiographie de personnes illustres à celle de gens ordinaires, des pratiques d’orientation professionnelle aux séances de thérapie, de la prise en charge de personnes en situation de rupture à l’accompagnement de personnes en fin de vie, du recueil biographique à l’écriture d’un blog). L’élaboration d’un récit de vie constitue en effet un moyen privilégié d’identifier des repères, des modèles et des filiations, comme autant de ressources dont on peut garder une trace, sur lesquelles on peut prendre appui, et qu’il est possible de transmettre dans un contexte en constante évolution....

« En 2011, Catherine Schmutz-Brun créait le Certificat de « Recueilleurs et recueilleuses de récits de vie » en collaboration avec le Service de la Formation Continue de l’Université de Fribourg (Suisse). A l’occasion de son départ de l'Université, elle passe aujourd’hui le témoin à Michel Alhadeff-Jones qui reprend la responsabilité de ce programme en proposant une nouvelle formule intitulée « Récits de vie et accompagnement biographique ». La première cohorte de ce nouveau programme débutera la formation en septembre 2021. Les inscriptions sont désormais ouvertes jusqu’au 31 mars prochain sur le site du Service de la Formation Continue

CAS HdV 2021-2022CAS HdV 2021-2022 [3.642 Kb]

Éducation populaire et formation des adultes au féminin (XIXe - XXe siècles)

13/01/2021

Titre complet : Éducation populaire et formation des adultes au féminin (XIXe - XXe siècles) : trajectoires biographiques

Le Samedi 30 janvier 2021 : matinée d’étude ATRHE/Gehfa (Association transdisciplinaire pour les Recherches Historiques sur l'Education & Groupe d'étude-Histoire de la formation des adultes)

En raison de la situation sanitaire, la matinée d’étude se déroulera à distance, via l’application Zoom, à l’adresse suivante :
https://u-picardiefr.zoom.us/j/89214996327?pwd=SDlKeWNvcU1BOEkxQVJtNlFUL2tHQT09  -  ID de réunion : 892 1499 6327 - Code d’accès : 864848  -  http://www.atrhe.org ou http://gehfa.com

Présentation :

L’histoire de l’éducation ne se limite pas à celle de l’école ou des écoliers – un truisme qui mérite répétition. Au cours des deux derniers siècles, l’éducation des adultes a répondu à différents enjeux tant politiques que sociaux et économiques. Toutes sortes d’initiatives en direction de personnes déjà engagées dans la « vie active » ont vu le jour dans différents lieux, au sein mêmes des écoles, mais le soir, lorsqu’elles étaient désertées par les enfants, à ses marges ou dans le cadre d’institutions totalement extérieures au système national d’enseignement (associations, entreprises, syndicats ou autres collectifs...). Tout un pan de recherche en histoire de l’éducation et de la formation s’intéresse à cette éducation postscolaire, à l’éducation populaire et à la formation des adultes au XIXe et au XXe siècle. Parmi ces travaux, nous privilégions ceux qui adoptent une approche biographique autour de figures de femmes pour proposer une réflexion sur la manière dont ce prisme méthodologique renouvelle ou modifie notre compréhension de l'histoire de l’éducation et de la formation, dans la continuité des séminaires organisé par chacune des associations ces dernières années. Cette demi-journée d’étude se donne également comme objectif de développer le dialogue entre chercheur·es abordant l’histoire de l’éducation et de la formation à partir d’angles différenciés, de sonder les acquis des recherches portant sur le genre, et d’éclairer les liens entre le scolaire et le hors-scolaire, entre l’action militante (notamment d’éducation populaire) et celle plus directement liée aux enjeux économiques, du travail et de l’emploi.

Espace, Racisme et Racialisation

10/01/2021

Un appel à articles pour un dossier thématique de la revue Espaces & Sociétés sur le thème suivant: "Espace, Racisme et racialisation".

Le dossier sera coordonné par F. Belmessous, M. Blanc et S. Kipfer. Les articles sont à transmettre aux coordonnateurs avant le 09 septembre 2021 mais vous pouvez d'ores et déjà nous joindre pour toute question.

Dr Fatiha BELMESSOUS 

Chargée de recherche / Researcher
Université de LYON / ENTPE / CNRS / UMR 5600 / EVS

+ 33 4 72 04 77 29

Revista Internacional Educon

10/01/2021

Une nouvelle revue en Portugais dont le numéro 1 est sorti en décembre 2020

Présentation :

O Grupo de Estudos e Pesquisa Educação e Contemporaneidade (CNPq/UFS) tem o prazer de propor uma nova realização: a Revista Internacional Educon. Já organizamos quatorze Colóquios Internacionais EDUCON, em que participaram grandes nomes da área (Novoa, Tardif, Vergnaud e muitos outros) e inúmeros jovens pesquisadores, a quem o Colóquio proporcionou a oportunidade de uma primeira apresentação de trabalho, com publicação nos Anais.

Por que esta Revista ? Por duas razões....

Présentation aussi en Anglais et Français

Les articles sont en Portugais et en Anglais

EXPÉRIENCES THÉÂTRALES ET RÉCITS DE SOI

10/01/2021

Titre complet : EXPÉRIENCES THÉÂTRALES ET RÉCITS DE SOI - Une Université populaire sous confinement Covid-19

Livre de : Collectif Atelier UP-MC93 - Préface d’Hortense Archambault

Ce livre propose une réflexion collective sur le rapport au théâtre de plusieurs membres de l’Université populaire de Bobigny à la Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis (MC93). Il est le résultat du travail d’un atelier de récits de vie de spectateurs de théâtre créé au sein de cette Université populaire au début de l’année 2020, qui s’est très vite trouvé pris dans la tourmente de la pandémie de Covid-19. L’originalité de la conception de ce travail donne à penser que les Universités populaires et l’éducation populaire sont aptes à proposer des réflexions riches et impliquées, produites par un dispositif coopératif, simple et interactif, entièrement bénévole et gratuit.

Une Ecole OFAJ : enjeux et perspectives pour une recherche franco-allemande

08/012021

Colloque les 10 et11 juin 2021 - Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord - 20, avenue George Sand - 93210-La Plaine Saint-Denis - Métro Ligne 12. Front Populaire

Présentation du colloque

Depuis sa création, l’OFAJ joue un rôle moteur dans la relation franco-allemande et dans la construction européenne en proposant des initiatives marquantes pour la société civile.

Le secteur « Recherche et évaluation » du bureau « Formation interculturelle » relaie cette ambition en fédérant des études et des recherches réunissant des formatrices et formateurs, des chercheuses et des chercheurs des deux pays sur des sujets d’éducation, de formation et de société.

Ce colloque se donne le double objectif de faire un bilan historique et méthodologique des recherches conduites depuis cinquante ans par l’OFAJ et de proposer l’ouverture de ces recherches à une nouvelle génération de chercheuses et chercheurs, dans l’esprit de ce qui constitue une « École OFAJ ».

Pour répondre à ces objectifs, le colloque propose quatre axes de travail mettant chacun en avant une question vive de la recherche interculturelle franco-allemande d’aujourd’hui.

Nourris dans un premier temps par les contributions individuelles des participantes et participants, ces axes de travail feront l’objet dans un second temps d’une élaboration commune donnant lieu à la construction de nouveaux projets de recherche.

Le programme

L'appel à communications (vous pouvez déposer votre proposition jusqu'au 28 février 2021)

►Pour toutes les questions que vous pouvez vous poser, adressez-vous à Anne Dizerbo : contact.rbe.colloque@gmail.com

Revista Portuguesa de Educação

08/01/2021

Cette revue vient de faire paraître son numéro de décembre 2020 (vol. 33 n.º 2 -2020).
 

Editorial :

"É com grande satisfação que anunciamos a publicação do número 2 do volume 33 da Revista Portuguesa de Educação (RPE). Especialmente nestes tempos de pandemia que constituem um desafio acrescido relativamente ao normal labor associado ao ensino, à investigação e à publicação de qualquer revista.

Para além das dificuldades experimentadas no desenvolvimento da investigação, houve necessidade de estabelecer sistematicamente uma comunicação virtual, o que, por vezes, obrigou a distender no tempo os variados processos editoriais. Em consequência, nestas circunstâncias, a elaboração do presente número da RPE assumiu um maior desafio que nos congratulamos por ter cumprido.

Simultaneamente as restrições e o confinamento em que nos encontramos constituem uma boa oportunidade de leitura e de reflexão, pelo que convidamos todos os leitores a consultarem o índice do número da RPE agora publicado e a lerem os artigos que sejam do seu interesse. Na revista poderá encontrar uma diversidade de textos centrados em variadas problemáticas da Educação, sejam de natureza teórica ou empírica, que certamente corresponderão aos seus interesses de leitura neste domínio científico.

No presente número da revista são publicados 11 artigos, relativos a vários subdomínios da Educação e que serão apresentados resumidamente a seguir, mais seis artigos de um núcleo temático sobre investigação biográfica em Educação.

O artigo que abre este número da RPE intitu ..."

 

A propos du livre "Education ou Barbarie" de Bernard Charlot

28/12/2020

Recension de Christine Delory-Momberger

Enfin ! Enfin un livre sur l’éducation et pas seulement sur l’apprentissage, sur la pédagogie et pas seulement sur la didactique ! Et enfin un livre qui ne se contente pas d’idées générales, d’horizons lointains mais qui affronte les questions, prend position dans les débats, discute et argumente, sans jamais perdre de vue son objet : comprendre la nouvelle configuration de la question de l’éducation dans la société contemporaine et penser – aujourd’hui où ils ne sont plus lisibles – les termes d’une anthropologie propre à fonder l’éducation et la pédagogie contemporaines.

Pour mener cette entreprise, il aura fallu la très grande culture philosophique et anthropologique de Bernard Charlot ; il lui aura fallu la curiosité de recherche qui est la sienne et la manière à la fois passionnée et rigoureuse avec laquelle il s'empare des questions et intervient dans les débats ; il lui aura fallu encore sa double expérience française et brésilienne d’enseignement et de recherche qui, aussi bien à l’Université Paris 8-Saint-Denis qu’à l’Université Fédérale de Sergipe, l’aura mis aux prises avec les réalités des publics scolaires et universitaires et lui aura fait mesurer sur le terrain les enjeux fondamentaux du rapport au savoir et à l’école. ....

 

" Conditions biographiques et expériences du Sujet"

23/12/2020

Parution du numéro 10 du hors-série ACTUELS

Coordination du numéro par Martine Janner Raimondi

Présentation :

Si la condition biographique désigne une configuration du rapport de l’individu à la société dans laquelle la biographie, en tant que processus de construction de l’existence individuelle, assure un rôle central dans la reproduction/production de la société, cette définition générique recouvre des expériences plurielles dont il faut saisir la variabilité en même temps que l’intersectionnalité. En fonction de l’âge (enfance, adolescence, âge adulte, grand âge), du genre (des assignations et des choix auxquels il donne lieu), des états de l’existence (et de ce qui la menace ou l’altère : maladie, handicap, troubles mentaux), des espaces-temps sociaux (familiaux, scolaires, professionnels, etc.) et des « épreuves » qu’ils présentent, de la contextualisation des expériences (ethnicités, mobilités, mondialités), des régimes et des registres de pouvoir (biopolitique, « conduite des conduites », politiques biographiques)…–  la « condition biographique » correspond pour chaque acteur sujet à des appropriations et des constructions singulières de processus d’individuation/socialisation.

Éducation ou barbarie

23/12/2020

Livre de Bernard Charlot

Il n'y a pas de pédagogie « contemporaine », anthropologiquement fondée, qui serait l'équivalent de ce que furent les pédagogies « traditionnelles » ou « nouvelles ». Celles-ci proposaient un type d'homme à éduquer. Aujourd'hui, l'objectif est : un bon métier plus tard, une meilleure position dans les classifications internationales. Cela ne veut pas dire qu'il n'y ait pas de nouveaux discours. Mais les recherches scientifiques sérieuses servent d'alibi à un neurocharlatanisme envahissant, la cyberculture promet l'intelligence collective et nous livre fakenews et cyberbullying et le transhumanisme annonce, avec une jubilation suicidaire, la fin proche de Sapiens. Pendant ce temps, chacun survit comme il peut avec ses enfants ou ses élèves et les logiques de performance et de concurrence dévorent notre monde.

Ce livre est porté par l'idée qu'il faut réintroduire la question de l'homme dans le débat sur l'éducation. Mais comment penser l'homme ? Bernard Charlot pose la question à des auteurs modernes et contemporains, en particulier Gehlen, Heidegger, Arendt, Patočka, Sloterdijk, Descola, Schaeffer, et il interroge la paléoanthropologie, qui étudie scientifiquement comment sont advenues ces diverses espèces humaines dont nous, Sapiens, sommes l'ultime forme.

Cet appel à une anthropo-pédagogie contemporaine est une contribution importante au débat sur l'avenir de notre monde, de notre espèce, de notre planète. Éducation ou barbarie...

Politiques de l'exil - Territoires de solidarité

19/12/2020

Le 13 janvier 2021

Dans le cadre d'une année consacrée aux Politiques de l'exil - Politiques de territoire, cette séance s’attachera à discuter de différentes initiatives citoyennes d’accueil, la politisation de “la maison” dans un contexte d’inhospitalité institutionnelle.

16-20h: séance  en distanciel - un lien sera disponible deux jours avant sur https://nle.hypotheses.org/6129 . Il est également possible de s'inscrire ICI

Séminaire ouvert à toutes et tous.

avec : Camille LOUIS (Philosophe, Collectif Kom-Post), Sophie DJIGO Philosophe, collectif Migraction), Joelle LE MAREC (U. Paris IV)

→  Ouvrage présenté par les auteurs :  Christiane Vollaire et Philippe BazinUn Archipel de solidarité – Grèce 2017-2020, Loco (2020) 

Coordination : Emilie Da Lage (U.de Lille)  / Ouvrage présenté  par Chowra Makaremi

Présentation des intervenant.e.s 

Sophie DJIGO est philosophe et engagée dans le collectif Migraction. Elle travaille à Calais en développant une philosophie de terrain qui lui permet de penser à partir des situations de violences, mais aussi des formes de solidarité qui se déploient à Calais. Elle a publié Les migrants de Calais, une enquête sur la vie en transit aux éditions Agone en 2016 et Aux frontières de la démocratie, aux éditions Au bord de l'eau en 2019.

Emilie DA LAGE  est chercheuse en sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Lille-SHS, membre du laboratoire GERIICO. Ses travaux portent sur la dimension culturelle et sociale des circulations mondialisées des productions culturelles et médiatiques. Elle a participé au collectif Décamper ! et coordonné en 2016-2017 un programme de recherche-action et de séminaires financé par la MESHS-Lille « Créativité et migration en situation d’encampement ». Elle a notamment publié « Les refrains de la mondialisation », avec François Debruyne, dans la revue Réseaux, (Réseaux N°192 La découverte, 115-142, 2015.), « La musique le temps le camp » (in Décamper! La Découverte, 2016), elle a également produit un dispositif de valorisation de la recherche de terrain à Grande Synthe sous la forme d’une installation sonore exposée régulièrement dans différents lieux culturels. https://soundcloud.com/emilie-da-lage/mood-of-the-women-center. Elle est membre des Non-lieux de l'exil et co-coordonne le séminaire

Camille LOUIS est artiste dramaturge, co-initiatrice du collectif international kom.post (composé de chercheurs, artistes et activistes) et docteure en philosophie. Elle a notamment coordonné la publication du numéro 51 de la revue Tumultes."Cosmopolitique en exils : des xénopolis à l'édification d'un monde commun" avec Etienne Tassin. Elle est par ailleurs impliquée dans le collectif La Casa, engagé dans une politique d'accueil digne et visant à l’égalité radicale. Elle est aussi très engagée sur les terrains des luttes et solidarités grecques, notamment à Athènes et sur l’île de Lesbos.

Joëlle LE MAREC  est professeur en sciences de l'information et de la communication à Paris IV. Ses travaux portent sur les rapports sciences, savoirs, société.  Elle anime un collectif de recherche sur la production de savoir en situation de précarité. Elle est engagée dans l'accueil des mineurs isolés. Elle a récemment publié, avec Amara Camara La voix d'Amara. aux éditions SiKiT.

Chowra MAKAREMI est anthropologue et chercheuse au CNRS, à l'IRIS. Elle a travaillé sur la détention frontalière en France et coordonné plusieurs collectifs de recherche sur les dispositifs de contrôle migratoire en Europe. Elle travaille également sur la violence post-révolutionnaire en Iran à partir de la notion de contre-archive, et explore différentes pratiques d'écritures (cinéma documentaire, roman graphique). Elle co- coordonne le séminaire et est membre des Non-lieux de l'exil.

Christiane VOLLAIRE I Philippe BAZIN. Christiane Vollaire philosophe, est chercheure associée au Centre de Recherche sur le Travail et le Développement du CNAM, membre du programme Non-lieux de l’exil (EHESS-Institut Convergences-Migrations),  membre de la rédaction de la revue Chimères. Elle a forgé dans les années 2000 un concept de la philosophie de terrain à partir duquel elle travaille actuellement sur plusieurs terrains politiques concernant à la fois les migrations et les revendications : Balkans (2000), Pologne (2008), Égypte (2011), Chili (2012), Turquie (2013), Bulgarie (2014), Grèce (2017-2020) ; mais aussi en France, autour des camps du Nord, du mouvement des Gilets jaunes et des quartiers populaires. Ouvrages parus : Humanitaire, le cœur de la guerre, L'Insulaire, 2007 ; Pour une Philosophie de terrain, Créaphis, 2017.  Elle a publié plusieurs ouvrages avec Philippe BAZIN  dont Le Milieu de nulle part, Créaphis, 2012 et Un Archipel de solidarité – Grèce 2017-2020, Loco (2020). Phillipe BAZIN est photographe, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, HDR, professeur de photographie à l'École Nationale Supérieure d'Art de Dijon. Il a développé depuis le début des années 80 un travail prenant en compte les relations que nous entretenons avec les différents phénomènes institutionnels qui encadrent et organisent l’existence sociale, autour de la question du visage. Il a publié en 2009 un ouvrage récapitulatif de l’ensemble de son travail sur les visages, La Radicalisation du Monde (l’Atelier d’édition). Depuis le début des années 2000, son travail artistique se développe autour des relations entre esthétique et politique. Parmi ses ouvrages récents Les Coupes (Créaphis, 2017) et Pour une Photographie documentaire critique (Créaphis, 2017)

À QUOI SERT (ENCORE) L’ART EN TEMPS DE CRISE SANITAIRE ?

18/12/2020

Livre sous la direction de Christophe Pittet

L’idée de cet ouvrage est née durant la première vague pandémique du printemps 2020, à partir d’une question posée dans le cadre de la Saison culturelle du Tiers-lieu « Dans le ventre de la baleine » : « À quoi sert (encore) l’art en temps de crise sanitaire ? ». Artistes, chercheurs et acteurs culturels de France et de Suisse ont répondu présent pour réfléchir à cette interrogation existentielle, que ce soit par une analyse, un témoignage ou encore avec des images. L’objectif était de mettre en perspective la place et la fonction de l’art dans la société et pour chacun de nous, plus particulièrement
durant cette période marquée, entre autres, par l’incertitude et l’insécurité.

 

AQuoiSertEncoreArtEnTempsCriseSanitaire AQuoiSertEncoreArtEnTempsCriseSanitaire [2.136 Kb]

Biennale Internationale de l’Éducation, de la Formation et des Pratiques ...

19/12/2020

Titre complet: Biennale Internationale de l’Éducation,  de la Formation et des Pratiques professionnelles

Les 22-23-24-25 septembre 2021 à Paris

Dans la dynamique des précédentes éditions de la Biennale 

En lien avec la Chaire Unesco-ICP « Formation professionnelle, construction personnelle, Transformations sociales » la Biennale Internationale de l’Éducation, de la Formation et des Pratiques professionnelles 2021 lance un appel à communications individuelles sur la thématique :  Faire/se Faire.  https://labiennale-education.eu/communiquer/  

Elles seront regroupées en ateliers de communication croisant délibérément communications d’expériences et communications de recherches, en vue de favoriser les échanges entre partenaires professionnels et partenaires académiques. 

Objectif principal  

Donner à voir et soumettre à l’échange des expériences et des recherches croisant délibérément ‘ce qui se passe’ du côté de la construction des activités et ‘ce qui se passe’ du côté de la construction des sujets en activité. 

Ces constructions/transformations sont largement conjointes et souvent « silencieuses ». 
On s’intéressera en particulier à la construction des parcours d’expérience, des gestes, des arts de faire, des performations, des habitudes d’activité, et même des ‘déformations professionnelles’, bref de toutes les formes d’apprentissage et de transformations des sujets par et dans l’action. Et plus largement, à la construction des identités personnelles et collectives dans et par les champs de pratiques. 

Question principale :

Comment se construisent et se repèrent ces transformations simultanées ? quelles approches pouvons-nous en avoir ? Que pouvons-nous en penser/que pouvons-nous en dire ? 

Deux formats de communication :  

Cet appel sollicite deux sortes de contributions : 

  1. Des communications de recherches : elles analysent à partir d’un matériau identifié et avec des outils conceptuels des faits ou des phénomènes relevant de transformations conjointes activités/sujets (individuels ou collectifs). Elles seront appréciées et diffusées à partir de la qualité de la construction de la recherche et de l’originalité des savoirs produits. 
  2. Des communications d’expériences : elles sont relatives à la présentation d’expériences, de dispositifs, de politiques en lien avec le thème et ses déclinaisons possibles (voir ci-dessous) et ayant donné lieu à explicitation et formalisation précises par les auteurs/acteurs. Elles peuvent comporter par exemple un travail sur des récits d’expériences, des témoignages, des bilans et sur des éléments subjectifs présents dans l’action. Elles seront également appréciées et diffusées en fonction de ces critères.  

 

« La fabrique d’un monde à sa main comme projet d’émancipation »

18/12/2020

Les vidéos de la conférence avec Florence Giust-Desprairies, le 11 décembre 2020

La conférence

La discussion

LES RENDEZ-VOUS DU SUJET DANS LA CITE

10/12/2020  
 

Une webconférence suivie d'un débat le 11 décembre 2020 (14h30-16h30)

avec Florence Giust-Desprairies. Professeure de sociologie clinique. Université Paris 7 Sorbonne Paris Diderot, auteure de « La fabrique d’un monde à sa main comme projet d’émancipation » 

Je présenterai la construction sociale d’un collectif d’artistes trentenaire qui se présente pour les membres comme une expérience partagée stimulante pour la création et comme lieu de revitalisation individuelle. Le collectif parvient à rendre son activité viable économiquement alors même que le désir de vivre d’une production artistique se heurte aux impératifs et aux logiques du marché. Il s’agit d’examiner la manière qu’a ce collectif de former un monde commun socialement alternatif en identifiant les différentes fonctions que remplit le groupe et les organisateurs qui structurent le commun, notamment le rapport à la filiation. On s’interrogera sur le fait de savoir si ce collectif est simplement la construction d’un monde particulier ou s’il participe à faire société autrement

Discutant : Valentin Bardawil. Réalisateur cinéaste et co-fondateur de Photo Doc.

 

Résumé de l'article :

Cet article présente la construction sociale d’un collectif d’artistes trentenaire qui se présente pour les membres comme une expérience partagée stimulante pour la création et comme lieu de revitalisation individuelle. Le collectif parvient à rendre son activité viable économiquement alors même que le désir de vivre d’une production artistique se heurte aux impératifs et aux logiques du marché. Il s’agit d’examiner la manière qu’a ce collectif de former un monde commun socialement alternatif en identifiant les différentes fonctions que remplit le groupe et les organisateurs qui structurent le commun, notamment le rapport à la filiation. L’auteur cherchera à savoir si ce collectif est simplement la construction d’un monde particulier ou s’il participe à faire société autrement.

MYTHOLOGIE PERSONNELLE ET PROCESSUS DE BIOGRAPHISATION

09/12/2020

Titre complet : MYTHOLOGIE PERSONNELLE ET PROCESSUS DE BIOGRAPHISATION - La reconversion professionnelle comme espace de production de soi

Livre de Richard Solti

Qui suis-je et comment me définir ? Cette question constitue le point de départ de cet ouvrage qui a pour ambition de mettre en lumière les enjeux de la reconversion professionnelle sur la construction du sujet, dans le contexte de la modernité avancée. Issu d'une recherche menée à partir de l'étude de six parcours de reconversion, ce livre s'inscrit dans la perspective anthropologique et herméneutique de la recherche biographique en éducation, et s'intéresse aux modalités de subjectivation du parcours de reconversion professionnelle tout en interrogeant les liens entre narration et processus de biographisation.

 

Avec Marc Pataut & Christine Delory-Momberger, deux photographes à l'honneur

23/11/2020

Le Mardi 24 novembre 2020
 16h00 - 17h00 : LIVE FACEBOOK
conversation / table-ronde

avec Marc Pataut & Christine Delory-Momberger, deux photographes à l'honneur.

— Enquête, En-quête, Altérité, Pouvoir de l'intime, la création comme vecteur d'insurrection —

Rendez-vous demain mardi 24 novembre à 16h00 en direct sur le Facebook de Photo Doc.

C’est ici : https://www.facebook.com/photodocparis/

Vivre en temps de pandémie. Récits d'enseignants-chercheurs

23/11/2020

Le webinario sera mercredi 25 novembre à 14h h de Brasilia = à 18h h de Paris.

La transmission est sur youtube.

Notre ami Daniel Feldhendler nous a quittés ...

14/11/2020

Une page

Avec de nombreux textes de Daniel, la liste des publications et un hommage de Christine Delory-Momberger et de l'équipe de la revue.

Lettre d'information de l'Appel des appels - Avril 2020

19/10/2020

Chers amis et signataires de l’Appel des appels,

En ces temps de confinement, nous espérons que vous vous allez bien ainsi que votre entourage.

En attendant de nous retrouver à l’automne pour une grande manifestation, voici un courrier de Roland Gori, Président de

l’Appel des appels, suivi d’un certain nombre d’informations.

Portez vous bien.

Fabrice Leroy, Secrétaire général de l’Appel des appels

Séminaire de formation doctorale / postdoctorale interuniversitaire 2020-2021

18/10/2020

De 9h 30 à 17h, Campus Condorcet - 8 Cours des Humanités, 93300 AubervilliersSalle : 001 - Bâtiment Recherche Nord

 

Le 20/11/2020

Débat :
• Faire de la recherche, préparer une thèse ou une HDR en temps de crise sanitaire ?
Sens, enjeux, perspectives.
• Point sur les thèses et HDR soutenues ou en cours en lien avec l’Axe A « Le sujet
dans la Cité. Education, individuation, biographisation »
• GIS Sorbonne Paris Nord-Campus Condorcet LE SUJET DANS LA CITE.
Biographisation et apprentissages.
Structure, objectifs, projets de recherche.

Puis le 11/12/2020, le 05/03/2021et le 07/05/2021

Les défis de l'évaluation dans les pratiques de reconnaissance et de validation

12/10/2020

Titre complet : Les défis de l'évaluation dans les pratiques de reconnaissance et de validation des acquis de l'expérience (RVAE) - Hors série 2020

Un numéro hors-série 2020 de la revue CHEMINS DE FORMATION

Le processus de reconnaissance et de validation des acquis de l´expérience a fait émerger des pratiques nouvelles d´évaluation, étayées par des méthodologies et des outils innovants. Ce numéro de Chemins de formation a pour finalité d'appréhender l'origine de ces défis et leur traduction dans la détermination des actions produites et induites par les acteurs concernés, à partir de recherches scientifiques développées dans le champ des sciences de l´éducation dans divers pays d´Europe (France, Portugal, Suisse, Belgique, Irlande).

Pesquisa com narrativas de crianças e jovens

13/10/2020

Le numéro 15 - septembre-décembre 2020 de la revue Revista Brasileira de Pesquisa (Auto)biográfica

Tous les articles sont disponibles en ligne (en PDF). La majorité en Portugais (Brésil) et certains en Anglais et Français (Québec)

Enquête auprès des universitaires

11/10/2020

ENQUÊTE   Madame, Monsieur, cher collègue
Vous êtes invité(e) à participer à une enquête menée par le laboratoire BONHEURS (EA 7517) de CY Cergy Paris Université.
Cette enquête a pour objectif de collecter et analyser des données quant au recrutement des chercheurs et enseignants-chercheurs au sein de votre établissement, département, laboratoire.  L’enquête comprend 20 questions et nécessite entre 10 et 13 minutes. La participation à cette enquête permettra de réaliser une première cartographie des pratiques de recrutement de profil recherche. Le traitement de l'enquête sera réalisé de manière anonyme. Si vous ne voulez pas recevoir les résultats de l'enquête, vous pouvez ne pas inscrire votre adresse de courrier électronique dans la case correspondante. D'avance un grand merci pour le temps pris pour répondre à cette enquête,

BONHEURS (EA 7517)-CY/INSPE Académie de Versailles
Site INSPE-Académie de Versailles, 1 Avenue Bernard Hirsch, 95000 Cergy

« Feuilleter la mémoire qui se débat »

11/10/2020

Un article (site AUTOBIOSPHERE 29/09/2020) d' Hélène Gestern à propos du livre de Christine Delory-Momberger, "Exils/Réminiscences"

"Avec sa trilogie photographique intitulée Exils/Réminiscences, la photographe et universitaire Christine Delory-Momberger, autant qu’une œuvre, nous offre un espace : un lieu où penser autrement la surface sensible de l’image, en interroger la matérialité, l’ambiguïté fondamentale, le caractère charnel, opaque, indéchiffrable. « Traverser la fixité de sa surface pour toucher l’enfoui, le profond, l’inouï » ; s’approcher de la photographie par la photographie, l’utiliser comme son propre médiateur, et à travers sa matière dessiner une nouvelle cartographie de sa signification. Guidée par le désir de « feuilleter la mémoire / qui se débat », l’artiste a fait le choix de rephotographier des images existantes, offrant ainsi à leur sujet, leur texture et leurs perspectives une incarnation nouvelle. Ce regard, volontairement décentré, est aussi une manière, à travers le travail physique opéré sur des sommes anciennes de chimie et de photons, de figurer concrètement le travail de la réminiscence, tremblé et magmatique, perpétuellement en mouvement entre l’évident et l’opaque, le clair et ce qui doit se deviner...."

Penser le travail social avec Erving Goffman

11/10/2020

Le vendredi 5 mars 2021 de 8h30 à 17h00 - Le Cazard, salle Octogone - Lausanne (Suisse)

Le Pôle Autonome en Recherche Sociale souhaite, dans le cadre de rendez-vous ponctuels intitulés « Penser le travail social avec… », promouvoir la place et la fonction des théories sociologiques, anthropologiques, philosophiques ou psychanalytiques dans le champ du travail social.
En effet, le travail social a la possibilité de se réapproprier des savoirs plus classiques des sciences humaines et sociales afin de permettre une analyse et une critique plus conséquentes des transformations qui traversent la société.
Qu’apportent aujourd’hui les sciences humaines et sociales au travail social ? En quoi la pensée du sociologue Erving Goffman peut-elle contribuer à enrichir l’analyse des problématiques sociales ? De quelle manière les concepts de Goffman nourrissent-ils les pratiques du travail social ?
Autant de questions qu’il s’agit de mettre au travail en mobilisant un chercheur qui a joué un rôle essentiel dans l’interprétation et la compréhension de l’évolution de l’individu à travers les enjeux sociaux actuels. Tel est le pari de cette rencontre !

Les formations continues

11/10/2020

Programme février 2021 / mars 2022

Créé au printemps 2015, le Pôle Autonome en Recherche Sociale / PARS, est un organisme indépendant de formation et de conseil destiné à accompagner les acteurs des champs du travail social, de l’insertion professionnelle, de la santé et de la formation par différents types de dispositifs pédagogiques.
La réflexivité sur les pratiques et la recherche de sens en lien avec l’action sont au cœur d’une offre de formation continue (formation sur mesure / catalogue, analyse des pratiques en groupe et supervision individuelle ou d’équipe) qui vise à accroître la capacité d’analyse des réalités psychosociales tout en prenant appui sur des concepts de référence en sciences humaines et sociales.
Le PARS met également à disposition ses connaissances et compétences dans l’organisation de formation sur mesure et sur site, de conférence, de journée d’études ou de colloque scientifique afin de favoriser le partage des savoirs et des expériences pour un public spécialisé ou non.

Automédialité et rapport au savoir ...

24/09/2020

Le vendredi 25 septembre de 20h30-22h (heure française) en direct sur youtube, à la table ronde internationale "Automédialité et rapport au savoir. Des dispositifs automédiaux comme espaces de formation", réunissant Christine Delory-Momberger, Valérie Melin, Anne Dizerbo, Rosemeire Reis et Carolina Kondratiuk dans le cadre du XIVème colloque EDUCON, Universidade Federal de Sergipe, Aracaju, Brésil, coordonné par Veleida da Silva et Bernard Charlot, en direct sur youtube. 

L’ART CONTEMPORAIN PEUT-IL REMPLIR LES MISSIONS SOCIÉTALES QU’IL SE DONNE ?

23/09/2020

Le Samedi 3 octobre 2020 de 17h00 à 19h00, une rencontre avec Carole Talon-Hugon (philosophe) - Tiers-lieu culturel « Dans le ventre de la baleine » - Château d’Avaray, 1 rue de la Place - 41500 Avaray (Loir-et-Cher)

Un nouvel art militant entend servir différentes causes sociétales (celle du genre, des LGBT, du handicap, des migrants, du post-colonialisme ou de l’écologie). Mais l’art doit-il et peut-il s’assigner de tels buts éthiques, et peut-il être jugé sur des critères moraux ? Ces questions, il y a peu jugées déplacées, retrouvent une brûlante actualité. Pour en traiter Carole Talon-Hugon analysera le nouvel agenda sociétal de l’art contemporain, puis procèdera à une mise en perspective historique qui fait ressortir la particularité de la situation actuelle, et enfin, évaluera, au-delà des déclarations d’intention de l’art sociétal, l’effectivité de ses pouvoirs.

Voies de traverse - Essais littéraires et photographiques

22/09/2020

Livre de Christine Delory-Momberger

Le travail d'un chercheur s'inscrit dans un champ de connaissances qui a ses conventions, ses règles, ses références obligées. Les voies de la recherche doivent obéir à des canons, suivre des codes, émettre des signaux attendus et répertoriés. Mais il est d'autres voies, plus buissonnières ou plus souterraines, qui irriguent le travail du chercheur. Ces voies, souvent il les trouve dans quelque affinité avec des manières de faire et d'être où il éprouve le sentiment d'une plus grande congruence à soi-même.
Frayer ces voies offre à son métier de chercheur les ressources inattendues d'un ailleurs, d'un autrement. Voies de traverse qui éloignent et qui relient, qui vont voir là-bas pour mieux éclairer ici. Voies de traverse parce qu'elles mènent à pratiquer d'autres formes d'agir, de penser, de créer et, avec elles, à éprouver d'autres formes de vie, à écrire autrement la vie. Pour l'universitaire et la chercheure que je suis, la littérature et la photographie sont les univers de forme qui m'ont conduite sur ces chemins de traverse.
Les textes rassemblés dans cet ouvrage sont le reflet de cette double polarité littéraire et photographique. Sous le triple signe du récit (mythos), de l'image (eikon) et de la méthode (methodos), ils proposent des modes différenciés de médiation et d'action et signent une certaine manière d'être dans le rapport à soi et au monde.

Pierre Vermersch 1944-2020

22/09/2020

Né à Cannes, le 7 juin 1944, il est mort subitement le 6 juillet 2020, chez lui en Auvergne.

Pierre Vermeersch, psychologue et psychothérapeute de formation, chargé de recherche au CNRS. Il a, dans un premier temps, développé l'usage des théories de Jean Piaget dans le domaine des apprentissages professionnels en mettant en œuvre une méthode originale d'observation de l'activité intellectuelle sur laquelle s'appuient les ateliers de raisonnement logique. "[C']est P. Vermersch qui, dès les années 1970 conduira un ensemble de travaux permettant de préciser les conditions d'utilisation du modèle opératoire de Piaget dans le cadre de la formation des adultes [...] il développera l'idée du "recours par l'adulte à des registres de fonctionnement différents".

Il a élaboré la technique de l'entretien d'explicitation et a collaboré étroitement avec des enseignants et formateurs dans divers cadres institutionnels.

La perte de soi

13/09/2020

Livre de Jean-Francois Chiantaretto

La perte de soi : nécessité intérieure et autodestructivité   La perte de soi est souhaitable pour tout un chacun, au titre d'une nécessité intérieure. Se parler et parler, être présent dans les mots et être représenté par les mots : cela suppose de consentir à se perdre, à ne jamais coïncider avec soi-même. À l'opposé, il est une autre figure de la perte de soi, relevant de la destructivité et de l'autodestructivité : la disparition de soi à soi-même. Comment survivre à cette perte ? Telle est bien la question posée par « l'existence limite », qui traverse tout le livre. Avec deux éclairages, aussi indirects qu'essentiels. D'une part, le dialogue de Freud et Ferenczi, destructeur et créateur, qui re-commence la psychanalyse. D'autre part, l'écriture survivante de Kertész, qui fait oeuvre de l'effacement.

Tenir parole - Responsabilités des métiers de la transmission

13/09/2020

Livre de Mireille Cifali

Nous sommes des êtres de langage. Dans les métiers de la transmission, Mireille Cifali nous rappelle l’essentialité d’une parole fiable, afin que le dialogue annoncé ne soit pas un vain mot. Dialogue engagé entre les professionnels qui souhaitent collaborer, inclure. Dialogue rompu quand on en vient à exclure. Avec parfois un monologue. Un silence laissant seul. Un jugement qui enferme. Avec nous, Mireille Cifali aborde l’art de tenir parole. Elle évoque la toujours présente violence vécue qui, par les mots, se transforme. Elle nomme les attitudes et les paroles qui assurent une position d’autorité, et non plus de pouvoir. Ainsi, un regard tendre peut se construire jusque dans les rencontres difficiles, pour la dignité de chacun. Dès lors, face au discours de l’efficacité s’inscrit la responsabilité qualitative de nos gestes adressés. Face à un futur avec ses rêves de scientificité, sa technologie, s’avancent nos craintes et nos soins. Afin de sauvegarder l’expérience et le temps d’apprendre.

Formation et prévention des risques au travail

13/09/2020

Dans la revue EDUCATION PERMANENTE numéro 224 - septembre 2020

Au travail, les risques sont omniprésents. Or, peu de recherches s’intéressent de près à la question de la formation dans une perspective de prévention et de protection des risques. Ce dossier d’Education permanente propose d’ouvrir la réflexion sur la façon dont la formation pourrait permettre de réduire les expositions aux risques. Du fait de l’incertitude qui caractérise l’avènement d’une situation néfaste, la formation aux risques est une intrigue qui se pose de façon particulière. Peut-on former à leur prévention ? Sans doute. Mais former à quoi dès lors que les facteurs de risques sont nombreux, complexes, souvent multifactoriels, et parfois difficiles à repérer dans la complexité du travail ? Ce dossier propose d’aller au-delà des termes liés à la notion de risque, pour plonger dans les processus permettant d’articuler le risque avec sa prévention, par la formation et les apprentissages, grâce notamment au développement de cultures au travail de prévention du risque.

Attention Covid-19

10/05/2020

Compte tenu des mesures sanitaires prises par les autorités françaises, toutes les manifestations, rencontres, formations sont annulées ou reportées à une date ultérieure.

Même après le début du déconfinement -depuis le 11 mai 2020-, se renseigner auprès de organisateurs.

Revista Práxis Educacional

07/07/2020

Temos a grata satisfação de apresentar mais uma edição da Revista Práxis Educacional, uma publicação do Programa de Pós-Graduação (PPGEd) em Educação da Universidade Estadual do Sudoeste da Bahia (UESB), Brasil, v. 16, n. 40, jul./set. 2020.

Le pouvoir de l'intime dans la photographie documentaire

05/07/2020

Le 9 juillet 2020 de 17h00 à 19h00 à La Nouvelle Chambre Claire - 3 rue d'Arras 75005 Paris

Signature en présence des auteurs Christine Delory-Momberger & Valentin Bardawil

[fiche du livre]

Médialités biographiques, pratiques de soi et du monde

05/07/2020

Le numéro 9 de notre Hors-série ACTUELS vient de paraître

Revista Brasileira de Pesquisa (Auto)biográfica" (v. 5, n. 13 (2020)

22/06/2020

La revue brésilienne "Revista Brasileira de Pesquisa (Auto)biográfica" (v. 5, n. 13 (2020) vient de paraître

Vous trouverez tous les articles (la majorité en Portugais) sur les site de la revue ICI

Egalement des articles parus en français : 

Un article de Marie-Christine Josso

Titre complet : Les récits de vie et de formation: leurs fonctionnalités en recherches, formations et pratiques sociales 

Ce texte présente une tentative de délimiter les contours actuels et les ouvertures possibles de l’usage des (auto)biographie dans les champs de l’éducation, la formation, la santé, le social, les ressources humains en entreprises et cela quelque soient les formes méthodologiques et les façons de donner à voir (les arts inclus) qui seront données par les chercheurs, les auteurs, les professeurs et les formateurs. Les fonctions construites appartiennent aux prémisses d’une épistémologie méta-disciplinaire du sujet connaissant qui reste à construire par les nouvelles générations....

Un article de Gaston Pineau

Titre complet : Pour ancrer une politique de recherche en sciences humaines dans les histoires de nouvelles professionnalités socio-éducatives en formation

Pour que l’aventure des histoires de vie en formation influe sur les politiques de recherche en sciences humaines, l’article présente trois dispositifs français visant à mettre en culture publique les parcours de nouvelles professionnalisations de formateurs/ éducateurs sociaux, aux frontières des individus et des institutions: un dispositif d’ancrages documentaires dans des itinéraires de lectures, de recherches et de pratiques d’enseignants-chercheurs innovants; un autre d’appel à autobiographies professionnelles de formateurs d’adultes pionniers. Enfin la troisième partie présentera une utilisation personnelle de quatre portes pour entrer chez soi et tenter de mettre en culture les trésors cachés d’autoformation que toute vie recèle...

Les cahiers de la LCD (Lutte contre les discriminations)

14/06/2020

Appel à communications

Les cahiers sont au plaisir de vous annoncer la sortie du N.11 dont vous pourrez trouver le sommaire par ici : http://www.lescahiersdelalcd.com/linclusion-ou-la-fin-de-la-discrimination-pour-les-personnes-handicapees-chimere-ou-realite-n-11/
De plus, reprise oblige, nous lançons ces jours-ci le prochain appel à articles de la revue, sur ruralités et discriminations : http://www.lescahiersdelalcd.com/2020/06/02/appel-a-articles-n-14/
L'appel à articles numéro 13 est toujours actif. N'hésitez pas à la partager ! http://www.lescahiersdelalcd.com/2020/02/27/appel-a-articles-n-13/
Au plaisir de vous revoir à toutes et tous
Johanna et Arnaud

Articles et livre de Christophe Rioux

14/06/2020

Communiqué

"... Sur cette période inédite que nous traversons, je vous signale la parution de mon texte "Assignés à résidence" : publié en format numérique et papier, il figure dans le recueil Tracts de crise. Un virus et des hommes à paraître début juin chez Gallimard. Ces "Tracts" donnent la parole à différents auteurs sur la crise du coronavirus et le confinement, comme Régis Debray, Edgar Morin, Annie Ernaux, Cynthia Fleury, Sylvain Tesson ou Etienne Klein. Les bénéfices et les droits d'auteur seront intégralement reversés à la Fondation de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris pour la Recherche. 

Je vous fais par ailleurs parvenir en pièce jointe ma chronique pour France Culture et "Culture Maison", qui tente de réfléchir à la période du confinement, mais aussi à celle de l'après : et si Le Joueur d'échecs de Stefan Zweig, particulièrement dans sa version audio lue par un comédien et écoutée entre quatre murs, était l'allégorie de ce que nous avons vécu ? Vous trouverez également ci-dessous mes coordonnées complètes actualisées.  Bien sincèrement, Christophe Rioux"

XIV COLÓQUIO INTERNACIONAL EDUCAÇÃO E CONTEMPORANEIDADE - EDUCON

14/06/2020

Les 24 et 25 septmbre 2020, colloque 100% en ligne

Atendendo às orientações do Ministério da Saúde no que se refere a distanciamento social em razão da pandemia causada pelo COVID-19, o XIV Colóquio Internacional Educação e Contemporaneidade, promovido pelo Grupo de Pesquisa CNPq/UFS Educação e Contemporaneidade (EDUCON) da Universidade Federal de Sergipe (UFS), realizará todas as suas apresentações, neste ano de 2020, de modo on-line, transmitidas pelo canal YouTube Colóquio Educon e outras plataformas.

O objetivo do evento é promover o debate e a socialização do conhecimento produzido sobre relevantes temas da educação no Brasil e no mundo, sem perder de vista as diferentes perspectivas teóricas e políticas que estimulam pesquisadores, docentes, estudantes e profissionais de áreas afins.

Além de diversas conferências e mesas-redondas internacionais e nacionais, será possível enviar trabalhos, que serão avaliados e darão direito a certificado. Os trabalhos aceitos serão publicados nos Anais do XIV Colóquio (artigos) e Cadernos de Resumos.

Trata-se de uma iniciativa que conta com a colaboração de: Pró-Reitoria de Pós-Graduação e Pesquisa, Pró-Reitoria de Extensão, Programa de Pós-Graduação em Ensino de Ciências e Matemática, Programa de Pós-Graduação em Educação, Programa de Pós-Graduação em Direito, Departamentos de Educação e de Medicina, todos da Universidade Federal de Sergipe; além do Programa de Pós-Graduação em Educação Profissional Tecnológica (ProfEPT) do Instituto Federal de Sergipe.

Nos publications

08/06/2020

En raison de la pandémie, l'agenda des parutions de la revue Le Sujet dans la Cité et d’Actuels est décalé

  • Parution en juin 2020 : LSC Actuels n°9 : présentation et sommaire
  • Parution en septembre 2020 : Actuels n°10 : Conditions biographiques et expériences du Sujet (coordination Martine Janner Raimondi)
  • Parution en février 2021 : Le Sujet dans la Cité n°10 : Penser la recherche biographique (coordination Christine Delory-Momberger & Martine Janner Raimondi)
  • Parution juin 2021 : Actuels n°11 : Actions collectives sur les territoires et accompagnement des acteurs (Christophe Blanchard)

 

« Médialités biographiques et pratiques de soi »

08/06/2020

coordination Christine Delory-Momberger & Jean-Claude Bourguignon

Présentation :

Le numéro d’Actuels-Le sujet dans La cité n° 9, dont la parution est prévue pour le printemps 2020, est issu du Colloque international « La recherche biographique en situations et en dialogues » (Paris, 16-18 octobre 2019) et en particulier des travaux menés dans la perspective de l’Axe 2 de ce colloque : « Médialités biographiques et pratiques de soi » dont on trouvera ci-dessous l’argument :

Les notions de « médialité », d’« automédialité », de « pratiques médiales » apportent un renouvellement très fécond dans la manière de penser les médiations du rapport à soi. En montrant le rôle déterminant du médium, de son matériau et de ses formes spécifiques dans le façonnage du rapport à soi (self fashioning), elles amènent à reconnaître que le sujet se constitue dans des pratiques qui, loin de n’être que de simples « supports », sont ce par quoi et ce dans quoi une subjectivité trouve sa forme. Par ailleurs, la notion de « pratiques automédiales » permet d’englober toutes les formes d’expression et de langage : parlées et écrites, photographiques, audiovisuelles, graphiques, plastiques, numériques, corporelles et gestuelles, théâtrales, etc. Entre autres conséquences, la réflexion liée à la « médialité », tout en élargissant le champ des pratiques, ouvre les démarches de formation à de nouvelles approches plus conscientes de l’interpénétration constitutive du dispositif médial, de la réflexion subjective et du travail sur soi dans les processus de construction du sujet.

Une « École OFAJ » : enjeux et perspectives pour la recherche franco-allemande

08/06/2020

Les 10 et 11 juin 2021 à Paris,  un colloque organisé par le Centre de recherche interuniversitaire EXPERICE Sorbonne Paris Nord, l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) et en association avec Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord

Présentation :

Depuis sa création, l’OFAJ se donne pour objet de jouer un rôle moteur dans la relation franco-allemande et dans la construction européenne en proposant des initiatives marquantes pour la société civile. Le secteur « Formation interculturelle et Recherches » relaie cette ambition en fédérant des études et des recherches réunissant des formateurs.trices et des chercheur.e.s des deux pays sur des sujets d'éducation, de formation et de société.  

Ce colloque se donne le double objectif de faire un bilan historique et méthodologique des recherches conduites depuis cinquante ans par le secteur « Formation interculturelle et Recherches » et de proposer l’ouverture de ces recherches à une nouvelle génération de chercheur.e.s., dans l’esprit de ce qui constitue une « École OFAJ ».

Pour répondre à ces objectifs, le colloque propose quatre axes de travail mettant chacun en avant une question vive de la recherche interculturelle franco-allemande d’aujourd’hui. Nourris dans un premier temps par les contributions individuelles des participants, ces axes de travail feront l'objet dans un second temps d’une élaboration commune donnant lieu à la construction de nouveaux projets de recherche

Dénouer les nœuds sociopsychiques. Quand le passé agit en nous.

08/06/2020

Livre de Vincent de Gauléjac

Les hommes croient avoir une histoire. Ils disent communément : « C’est mon histoire », comme s’ils en étaient les propriétaires. Ils pensent ainsi protéger ce qu’ils ont de plus précieux, leur identité, leur être profond et singulier. Or il serait plus juste de dire que l’homme est histoire. Ce n’est pas le sujet qui raconte son histoire, c’est l’histoire qui le raconte.

Ce livre explore les potentialités du récit de vie pour permettre au sujet de se réapproprier une histoire dont il se sent parfois plus la victime que l’acteur. Entre fiction et réalité, entre roman familial et histoire sociale, entre illusion biographique et enquête sur le passé, le récit de vie est un moyen de retravailler son existence. Il offre au sujet la possibilité de dénouer des nœuds sociopsychiques inconscients entre l’histoire personnelle, l’histoire familiale et l’histoire sociale. Ce faisant, le récit de vie lui permet de dépasser des traumatismes restés jusque-là impensés pour s’inventer une vie ouverte sur l’avenir.

Le pouvoir de l’intime dans la photographie documentaire

08/06/2020

Christine Delory-Momberger & Valentin Bardawil

Ce livre poursuit le processus artistique dans lequel s'est engagée Christine Delory-Momberger pendant neuf années pour la réalisation de son triptyque photographique EXILS / REMINISCENCES et va ainsi plus avant dans l’histoire et le « hors-champ » de cette création. Les auteurs expérimentent et révèlent la dém: arche d’en-quête menée par la photographe sur les territoires de l’intime, sortant l’œuvre de son aura de mystère pour en faire une affaire publique qui concerne chacun. Ils partagent cette réflexion dans un échange de regards actifs construisant l’espace nouveau d’un art citoyen et montrent en particulier comment la sphère de l’intime suscite des formes d’investigation porteuses de transformation de soi, des autres et du monde.

Pandémie du corona et éducation

08/06/2020

Un article de Christoph Wulf

Christoph Wulf est professeur d'anthropologie et de philosophie de l'éducation à la Freie Universität de Berlin. Il est membre du Centre interdisciplinaire d'anthropologie historique, du groupe de recherche internationale « Interart » et du centre de recherche collaborative « Performing cultures », professeur honoris causa de l'université de Bucarest, vice-président de la Société d'anthropologie historique, fondateur de la Commission sur l'anthropologie éducative de la Société allemande pour les sciences de l'éducation, et vice-président de la Commission allemande pour l'UNESCO.

Pratiques d’orientation clinique en travail social

01/06/2020

Ouvrage collectif sous la direction de Sébastien Ponnou et Christophe Niewiadomski.

Avec les contributions de Mireille Cifali, Pascal Fugier, Vincent de Gaulejac, Florence Giust-Desprairies, Philippe Lyet, Marie Rose Moro, Rahmet Radjack, Jean-Bernard Paturet, Bertrand Ravon, Guy de Villers.

Cet ouvrage entend dénoncer le risque croissant de marchandisation, de technocratisation et de standardisation des pratiques relationnelles dans les différents domaines du soin, de l’éducation et de l’intervention sociale.
Partant d’une lecture critique des Pratiques fondées sur des données probantes en travail social – Evidence Based Practice in Social Work, il rassemble des spécialistes des principales composantes des recherches et pratiques cliniques en sciences humaines (psychanalyse, clinique de l’éducation, clinique narrative, clinique institutionnelle, sociologie clinique, psychologie clinique, ethnopsychiatrie, philosophie) pour en discuter les effets et les enjeux dans le domaine de l’intervention sociale.
Leurs apports doivent permettre de saisir les coordonnées théoriques, pratiques, éthiques et méthodologiques d’une pratique d’orientation clinique en travail social – Clinical Based Practice in Social Work comme alternative aux conceptions technocratiques, néopositivistes et libérales de la relation d’aide.

Faire et se faire ...

01/06/2020

Du 22 au 25 septembre 2021, Association « Biennale Internationale de l’Éducation, de la Formation et des Pratiques Professionnelles » propose une publication qui aura pour titre "Faire et se faire"

Dans la dynamique de ses précédentes éditions centrées sur des enjeux d’action (Transmettre, Coopérer), l’Association « Biennale Internationale de l’Éducation, de la Formation et des Pratiques Professionnelles » a le plaisir de vous annoncer qu’elle reprend ses activités avec l’organisation, du 22 au 25 septembre 2021, d’une édition, à thématique large et pluridisciplinaire, de la manifestation, qui va donner lieu prochainement à appel à communications et à ouverture d’un site spécifique.

L’édition 2021 aura pour titre : Faire et se faire

Elle aura pour objet les constructions / transformations de soi en cours et en lien avec l’action. Elle intéressera donc, outre les acteurs de l’éducation et de la formation, plusieurs autres milieux professionnels et scientifiques concernés par les transformations conjointes des activités et des sujets en activité.

Nous vous proposons d’ores et déjà de découvrir cette première présentation de la thématique choisie ainsi que d’enregistrer l’adresse du site que vous pourrez ultérieurement consulter pour suivre (et participer à) la construction progressive de la manifestation : www.labiennale-education.eu

Nous vous informerons prochainement, par courriel et sur le site, du calendrier de dépôt des communications et de l’organisation de l’éventail des différents événements prévus, habituels et/ou nouveaux (colloques professionnels, symposiums des laboratoires, après-midis de la Biennale, moments musicaux et culturels, en moyenne 150 événements)...

[Site dédié]

FaireEtSeFaireFaireEtSeFaire [197 Kb]

Rencontre avec François Hers, artiste et écrivain

07/03/2020

Le samedi 14 mars 2020 de 17h00 à 19h00, Apéritif offert dès 19h00 - Tiers-lieu culturel « Dans le ventre de la baleine » - Château d’Avaray 1 rue de la Place 41500 Avaray (Loir-et-Cher)

Dans le cadre du Tiers-lieu culturel « Dans le ventre de la baleine » nous souhaitons mettre au travail la question de la place de l’art et sa fonction dans la société et plus précisément le rôle des artistes face aux politiques néolibérales qui impactent sur les conditions d’existence des individus. L’art participerait alors à résister à la puissance de l’argent qui, dans sa visée utilitariste, transformerait l’individu en un objet manipulable. Cette expression de résistance représenterait un mouvement de contre-culture qui redonnerait du pouvoir au peuple afin de préserver les valeurs de la démocratie.

Laboratoire de l'imaginaire

07/03/2020

Le samedi 28 et dimanche 29 mars 2020 de 10h à 16h - Tiers-lieu culturel « Dans le ventre de la baleine » Château d’Avaray - 1 rue de la Place - 41500 Avaray (Loir-et-Cher)

Que vous soyez débutants ou non, venez jouer avec les mots et avec votre imagination. Partagez vos écrits dans un lieu d’échange et de création en toute simplicité.
Vous désirez écrire un roman ?
Apprenez à tisser la trame de votre histoire, à créer des personnages, étape par étape. Et vous partagerez, si vous le souhaitez, votre création, vos idées, avec les autres participants de l’atelier.

LA RECHERCHE EN EDUCATION DANS LE CONTEXTE DE L'ANTHROPOCENE

 01/03/2020

Du 21 au 23 mai 2020- Congres Afirse 2020

Notre époque est marquée par une entrée dans une ère qu’on qualifie d’« anthropocène », c’est-à-dire dans un contexte où "les activités humaines ont causé une rupture des équilibres naturels de la planète" (https://www.geo.fr/environnement/geologie-quest-ce-quelanthropocene-193622). Cet « âge de l’homme » est appréhendé tantôt comme catastrophe assurée, tantôt comme fantasme, tantôt comme promesse de retour à l’essentiel naturel, ou encore comme indécidabilité radicale. Dans tous les cas, la responsabilité humaine, en termes de causes comme en termes d’agir présent et futur, n’est plus contestée de façon crédible. L’enjeu n’est pas ici de savoir si le terme « anthropocène » respecte ou non les critères géologiques propres à définir une époque, mais à caractériser ce contexte dans lequel se pose la question de la recherche en éducation en 2020. En effet, de manière peut-être plus évidente que jamais, les enjeux éducatifs sont conjointement et systémiquement biologiques, cognitifs, sociaux, économiques, technologiques, politiques, bref vitaux au sens plein du terme. C’est dans ce nouveau contexte que le Congrès quadriennal de l’AFIRSE, et la célébration de ses trente ans d’existence, se tiennent, après une naissance, en 1990, instaurée sous le sceau de l’européanisation des enjeux éducatifs (Les nouvelles formes de la recherche en éducation au regard d'une Europe en devenir, Mai 1990 Actes publiés aux Editions Matrice, Paris).

Itinéraires de reconnaissance

MOTION - Février 2020 - Avec d'autres revues en lutte

27/02/2020

La revue Le Sujet dans la Cité s’associe à la mobilisation des universités, des laboratoires et des revues en lutte contre la destruction du service public, de l’enseignement supérieur et de la recherche que laisse présager la future loi de programmation pluriannuelle de la recherche. Les textes préparatoires à cette loi prouvent qu’elle va encore fragiliser les conditions de production et de diffusion des connaissances et ainsi mettre à mal le partage des savoirs auquel la revue est fondamentalement attachée et qui garantit la vie démocratique dans la Cité.

Itinéraires de reconnaissance

Quelles mises en images, en mots et en corps de l’exil ?

27/02/2020

2ème séminaire : 14 mars 2020 (9h30-16h30) - Le Vent se lève !, 181, avenue Jean Jaurès, 75019-Paris - M. Ourcq

Quels langages pour l’exil ? Comment les exilés eux-mêmes parlent-ils, écrivent-ils l’exil, comment lui donnent-ils image et corps ? Quel univers mental, quelle pensée de l’exil ces mises en forme construisent-elles ? À travers divers exemples d’« œuvres de l’exil », ce deuxième séminaire poursuivra la réflexion engagée pour « réinterroger le biographique » et en reconnaître quelques-unes des médialités.

  • La participation est gratuite pour les membres de l’association « Le Sujet dans la Cité », elle est de 10€ pour les non membres (5€ pour les étudiants et les non salariés).
  • L’inscription doit se faire impérativement auprès de Anne Dizerbo : dizerboanne@sujetdanslacite.org

Itinéraires de reconnaissance

♦  Les 27 et 28 février 2014 à Grenoble 

Lire  

(15.02.2014)

Small Stories - Un nouveau paradigme pour les recherches sur le récit

27/02/2020

Livre de Patron Sylvie

Le concept de small stories a été introduit dans la discussion scientifique par Michael Bamberg et Alexandra Georgakopoulou. Il désigne « un ensemble d’activités narratives sous-représentées, comme les récits d’événements en cours, d’événements futurs et hypothétiques, d’événements
partagés (connus), mais aussi les allusions à des récits, les récits différés ou encore les refus de raconter ». Le but de la small stories research est de déplacer l’attention, auparavant centrée sur les récits de soi, récits longs, pris en charge par un narrateur unique, consacrés à des événements passés non partagés, vers les récits courts et fragmentés que l’on trouve dans les environnements interactionnels de tous les jours.
Cet ouvrage vise à présenter au public français les principaux développements de la small stories research et à encourager la collaboration entre les chercheurs français et anglo-saxons, de même qu’entre les chercheurs de différentes disciplines

SmallStoriesSmallStories [267 Kb]

Itinéraires de reconnaissance

LA VÉRITÉ SUR L’ANTHROPOCÈNE

27/02/2020

Livre de Nathanaël Wallenhorst

L’homme est-il réellement devenu une force d’ampleur géologique ? Sommes-nous vraiment entrés en Anthropocène ? Les écosystèmes s’effondrent-ils, et si oui, la civilisation les suivra-t-elle ? Les scientifiques sont-ils même d’accord entre eux ? Qui croire ? Que se passe-t-il  pour de vrai ?
L’état des lieux de notre planète fait débat. Des voix s’élèvent, contradictoires. Préférant les savoirs géoscientifiques à l’agitation sociale, Nathanaël Wallenhorst entend aller y voir de plus près. Mais où les trouver, ces savoirs, sinon dans des publications scientifiques à comité de lecture, en anglais et pas toujours accessibles ? Pour nous, il les passe en revue et en résume la substantifique moelle.
Une enquête au cœur de la science, avec à la clé des réponses aux plus vives questions du temps présent. A nous, dans son sillage, de démêler le vrai du  fake !

Histoire de vie et recherche biographique : perspectives sociohistoriques

01/02/2020

Livre sous la direction de : Aneta Slowik, Hervé Breton, Gaston Pineau.

Préface : Franco Ferrarotti

Depuis la parution en 1918 de l'ouvrage fondateur The Polish Peasant in Europe and America : Monograph of an Immigrant Group de William Thomas et Florian Znaniecki, un puissant courant de recherche s'est déployé à partir des récits de vie. La vitalité de ce paradigme est réfléchie selon différentes perspectives sociohistoriques dans cet ouvrage. Ce livre collectif est le produit d'une recherche internationale sur la vitalité historique des approches narratives et biographiques.

Ils disent que c'est un collège poubelle

29/01/2020

A PARAÎTRE VERS LE 10 FEVRIER

Livre d'Anne Dizerbo

Faisant suite à « J’ai rien à raconter ». Une éducation narrative pour apprendre à s’orienter , cet ouvrage vise à mettre en évidence les interactions entre parcours singulier de l’élève et récits collectifs et s’attache à rendre visibles à travers les dits et récits des élèves les processus d’appropriation de la forme scolaire. Sans remettre en cause certaines déterminations sociales, il s’agit de donner à comprendre les modalités de leur dépassement, en particulier en permettant aux élèves d’accéder à un statut d ’auteur . Dans cette voie, l’ouvrage propose des pistes d’accompagnement pédagogique qui engagent tant la posture éducative de l’enseignant que le sens que les élèves donnent à leur parcours d’apprentissage et d’orientation.

Réinterroger le bIographique

29/01/2020

Date : le 15 février 2020 (9h30-12h30) - Lieu : Le Vent se lève ! Tiers lieu - 181, av. Jean Jaurès 75019-Paris - M. Ourcq

 RACONTER / SE RACONTER sera le thème du 1er séminaire de l'année 2020 

avec les contributions de :

  • Lise Poirier-Courbet
  • Christine Delory-Momberger & Valentin Bardawil
  • Augustin Mutuale & Guy Berger 
  • Modération :  Jean-Claude Bourguignon

 L'inscription est gratuite pour les membres du Sujet dans la Cité. Elle est de 10€ pour les salariés et de 5€ pour les étudiants et les non salariés. Elle est impérativement à faire auprès de Anne Dizerbo : dizerboanne@lesujetdanslacite.org

Repenser l'humain à l'ère des humanités digitales

26/01/2020

Le jeudi 30 janvier 2020 de 18h30 à 20h30, USIC, 18 rue de Varenne, 75007 Paris.

 

Séminaire d’Anne-Laure FORTIN-TOURNÈS et Françoise KRÁL

avec l’intervention de

Rada Iveković, ancienne directrice de programme au CIPh: “Quel sujet du politique ? Le vivant ou l’humain ?”

La recherche biographique en situations et en dialogues - Enjeux et perspectives

19/01/2020

Les photos du colloque tenu en octobre 2019

Frontières françaises : 30 ans d'enfermement et de violations des droits

17/01/2020

Le vendrediI 28 FEVRIER 2020, de 9h00 à 18h30 - Espace Belleville – CFDT - 4 Boulevard de la Villette – 75019 Paris


Colloque organisé dans le cadre de l'anniversaire des 30 ans de l'Anafé

Il y a 30 ans, l’État était condamné car il enfermait illégalement des personnes aux frontières françaises dans des conditions inhumaines. Pour prêter assistance à ces personnes, des associations de défense des droits humains et des syndicats professionnels se sont réunis pour créer l'Anafé. Célébrant ses 30 ans, l'Anafé organise le vendredi 28 février 2020 un colloque retraçant les combats qu'elle mène depuis ses débuts pour la défense des droits des personnes enfermées aux frontières. À partir d'éléments historiques, théoriques, juridiques, mais aussi d'expériences de terrain dans les lieux privatifs de liberté aux frontières, ce colloque permettra de montrer en quoi les enjeux à l'origine de la création de l'Anafé sont toujours d'actualité dans une Europe qui développe l'obsession d'être une forteresse assiégée. A l'heure où l'Europe parle de plateforme de débarquement, le concept de zone d'attente est plus que jamais d'actualité....

La Résistance

15/01/2020

Une courte vidéo tournée à l'occasion du colloque "La recherche biographique en situations et en dialogues - Enjeux et perspectives" tenu en octobre 2019