Photographie

Début de siècle, une trilogie de bazinvollaire

 

Du 8 avril au 4 juin 2016 - du mercredi au samedi de 14h30 à 19h00, « Le Bleu du Ciel  12, rue des fantasques - 69001 Lyon

L’exposition proposée par Christiane Vollaire et Philippe Bazin retrace plusieurs années de collaboration mettant en évidence les relations entre philosophie et photographie documentaire. C’est sur le terrain de manière critique que cette collaboration s’est développée, et non sur un plan théorique. L’expérience de chaque projet a ainsi généré ses formes propres, aussi bien par l’écriture que par la photographie.
Trois ensembles réalisés autour de 2010 montrent les centres d’intérêts sur lesquels cette collaboration s’est construite. Les relations entre esthétique et politique, dans le sens où Walter Benjamin en appelait à une « politisation de l’esthétique » sont au cœur de cette construction…..

L’exposition n’est pas faite seulement de photographies accrochées sur les murs, mais aussi de conférences, rencontres, sur place ou ailleurs à Lyon (programme à suivre), ainsi que de l’édition du livre John Brown’s Body, entretiens avec Neil Painter et Russell Banks, texte de Victor Hugo.

Rapports Image / Ecrit ?

 

Le mardi 15 mars 2016 19h00 à l'Espace L'Harmattan, 21 bis rue des Écoles, 75005 Paris
M° Maubert-Mutualité

Présentation des 4 derniers livres de la collection RETINA.CRÉATION créée & dirigée par François Soulages

    • Bernard Koest, J'aurais temps aimé. Aux frontières d'Argenton
    • Éric Bonnet, Frontières, limbes & milieux
    • Gilles Picarel, Les frontières de l'extériorité
    • Gilles Picarel, Affleurement

En présence des auteurs

Cette collection s'interroge sur les rapports image/écrit.
Sur la centaine de pages de ces livres, souvent les trois-quarts sont habités par des images - images numériques, images de  films, photos, graffitis, dessins, peintures, gravures, etc... En couleur ou en noir & blanc. Comme le créateur le décide.
Et l'écrit - philosophique, scientifique, théorique, littéraire, poétique, etc... - joue toujours avec ces images, de même que ces images travaillent toujours avec cet écrit. Comme le créateur le désire.
Car ces livres sont des créations, jamais des recueils d'images ou d'écrits. Ce sont des oeuvres faites avec des images & des mots.
Et ce, dans la logique de RETINA.International - Recherches Esthétiques & Théorétiques sur les Images Nouvelles & Anciennes

J'aurais temps aimé. Aux frontières d'Argenton

 

Livre de Bernard Koest

Et si notre vie ne consistait à rien d'autre qu'à l'écrire ? Il suffirait de se retourner, de retourner dans son pays natal, où peut-être n'est-on même pas né, et voici alors que nous pourrions le choisir. La frontière entre temps et espace peut s'ouvrir pour peu que l'on y dérive, que l'on associe nos lieux avec nos images. L'auteur est artiste plasticien et photographe. Ses recherches sur les questions de la référence en photographie le consuisent à un important travail sur les frontières entre expérience personnelle et transmission artistique.

Frontières, limbes & milieux

 

Livre d'Eric Bonnet

Notre mobilité dessine des parcours, des temporalités, un départ et un retour, une topographie et une géographie où se mêlent l'extérieur et l'intime. Seuils et frontières, limbes, milieux et demeures, tels sont quelques-uns des territoires géopoétiques, géoartistiques et géoimaginaires que rencontre le promeneur dans ses espaces. Il peut alors en concevoir la cartographie. Riche de ses illustrations couleur, il ne s'agit pas ici d'un agrégat d'images ni d'un recueil d'images, mais d'une oeuvre faite avec des images et des mots.

Les frontières de l'extériorité - Journal de recherche, 2015

 

Livre de Gilles Picarel

Cette création est le résultat d'un projet photographique, Refuge, mené à Montpellier auprès de jeunes homosexuels victimes de l'exclusion. La photographie y est interrogée dans sa dimension à la fois sociale et artistique. Mon ambition était de travailler à partir d'une idée de l'identité individuelle comme une construction en mouvement permanent. Cette proposition artistique est également le point de départ d'une réflexion plus large sur la différence, l'altérité et l'extériorité. (Photographies en couleur).

Les Fragments de l’amour

 

Du 8 décembre 2015 au 12 mars 2016 - Centre d’art contemporain d’Alfortville - 9, rue Traversière 94140 Alfortville

Une exposition de Léa Bismuth avec Charbel-joseph H. Boutros, Anne-Lise Broyer, Julien Crépieux, Mathilde Denize, Emma Dusong, Mounir Fatmi, Hervé Guibert, Axel Pahlavi, Javier Pérez, Alix Cléo Roubaud, Stéphanie Saadé, Dorothée Smith, Agnès Thurnauer, João Vilhena.

FragmentsDeLamourFragmentsDeLamour [1.828 Kb]

Jane Evelyn Atwood / Christine Delory-Momberger

 

Séance de signature le samedi 14 novembre 2015 - Rejoignez-nous au Grand Palais - Stand EE16 - Paris

Deux voix, deux personnes qui se rencontrent, qui s’entretiennent, qui se connaissent depuis longtemps. Jane Evelyn Atwood, photographe américaine et Christine Delory-Momberger, universitaire, auteur de nombreux entretiens avec des photographes, dont Antoine d’Agata.

« Calais - Londres. Vers quelle liberté ? »

 

Une exposition de photos de Christophe Pittet, les 7 (vernissage), 8, 14 et 15 novembre de 15h00 à 18h00, à l’Espace culturel « Le Temps d’une empreinte » - rue du centre 23 à Montreux (Suisse).


La démarche photographique s’inscrit dans une thématique qui porte sur les crises en Europe et qui a été inaugurée en septembre dernier par une série d’images réalisée à Athènes. Elle a donné lieu à une première exposition titrée « Portraits de crise (s) » présentée dans le cadre des Portes Ouvertes sur le travail qui se sont déroulées à Saint-Dié et Senones dans les Vosges en France.
L’exposition qui sera montrée comprend des photographies faites à Londres en octobre 2014 et d’autres prises à Calais en octobre dernier.

Ces séries d’images imprimées sur bâches évoquent la question de la migration en Europe. Et plus particulièrement l’attente de celles et ceux qui vivent dans ce qui est appelé plus communément « la jungle » de Calais, un territoire qui rassemble plus de 6000 personnes dont les conditions de vie restent précaires et incertaines.

Plan d'accès

"Je marcherai sur tes traces"

 

Du 26 octobre au 8 novembre 2015 - 28, rue Beaurepaire – 75010 Paris - Horaires : Lun.-Dim. : 13h-19h -Métro : République - Vernissage le 29 octobre

Exposition de photos de Laure Pubert

" Je marcherai sur tes traces » est le récit en images d’une disparition sans corps, d’une enquête fantastique qui a pour cadre la Norvège. Provoqué par la lecture du roman de Tarjei Vesaas, Les oiseaux, ce voyage répondait à une urgence, celle de garder en soi la trace d’un personnage fictif, comme un double hybride, distinct du personnage inventé, dont la confrontation avec le réel a créé une chimère...."

Fronteras y Memorias, Artes y Archivos

 

Coloquio Internacional de Fotografía, el 8 y 9 de septiembre 2015  - Centro Cultural de la Memoria Haroldo Conti - Av. Del Libertador 8151 - Argentine

El Centro Cultural de la Memoria Haroldo Conti y RETINA.Argentina presentan el Coloquio Internacional de Fotografía que se realiza por segundo año consecutivo en la Argentina, con la dirección de Alejandro Erbetta y François Soulages y la presencia de destacados teóricos y artistas nacionales e internacionales.

Las fronteras entre países están ligadas a las memorias colectivas e individuales. Entre dos Estados, las fronteras no son habitadas por los mismos recuerdos, pasados, sueños, ni las mismas ilusiones y desilusiones. Las reflexiones sobre las fronteras y la epistemología del uso del archivo nos abren nuevos interrogantes. Los artistas y sus obras ofrecen nuevos horizontes, singulares y complejos.

A partir de este intercambio, nos preguntamos: ¿Qué nos aportan los archivos a la hora de construir las memorias individuales y colectivas? ¿Qué implica este mandato? Estos interrogantes serán materia de debate en diferentes conferencias y proyecciones programas en el marco de este Coloquio.

Jane Evelyn Atwood (par) Christine Delory- Momberger


Auteures : Jane Evelyn Atwood et  Christine Delory-Momberger   

Editeur : André Frère

Parution : à paraître le 08/10/2015

EAN : 979-1092265262

ISBN : 1092265260

 

 

Empire

 

À l’occasion du lancement de son nouveau « Prix LE BAL de la jeune création », LE BAL présente l’exposition EMPIRE consacrée au travail de Samuel Gratacap (né en 1982) du 11 septembre au 04 octobre 2015.

« Situé en Tunisie à 7 km du poste de frontière avec la Libye, le camp de Choucha est devenu un lieu de transit pour plusieurs centaines de milliers de réfugiés d’origine subsaharienne qui ont dû fuir la guerre en Libye. Depuis 2011, date d’apparition du camp dans le désert tunisien, j’ai suivi le quotidien des réfugiés. Mon travail photographique et vidéo rend compte de l’espace-temps particulier de ce lieu de vie marqué par l’attente. L’attente liée aux différentes étapes des demandes d’asile déposées par les réfugiés qui se mêle à la tension de ces destins suspendus dans un lieu temporaire, devenu pérenne par la force des choses, pour finalement disparaître. » - Samuel Gratacap

OUT TIME de Franck Landron

 

Exposition du 4 septembre au 1er octobre 2015 – 19 rue Charlemagne 75004 Paris

La Galerie Binôme présente à la rentrée de septembre 2015 l’exposition OUT TIME de Franck Landron, en dialogue avec l’exposition EX TIME à la Maison de la photographie Robert Doisneau à Gentilly et la parution du livre de photographies du même titre aux Editions Contrejour.

Quasiment inédite, l’oeuvre photographique de Franck Landron est pourtant colossale. Commencée en 1971 sur les bancs du Collège Saint-Martin de France à Pontoise, elle est depuis constituée d’un flux ininterrompu. Le fonds est actuellement évalué à plus de 300 000 images, ce qui donne une moyenne de dix-huit photographies par jour. Essentiellement liée à l’autobiographie, son oeuvre est en constant développement et génère des lectures multiples, à l’image du personnage : photographe compulsif, Franck Landron est aussi réalisateur, producteur de films, acteur et collectionneur de livres... de photographies, sans doute plus de 3000 livres accumulés à ce jour. Les deux expositions dévoilent la première période, des années soixante-dix au début des années quatre-vingt-dix, selon des approches différentes. Celle de la Galerie Binôme s’éloigne de la chronologie au profit d’une mise en espace jouant sur les formes et la grammaire de l’auteur. Lâchant le fil de la narration du journal intime privilégié dans EX TIME, OUT TIME procède à l’intérieur du corpus, pièce par pièce....

Expositions de photos organisées par le Jeu de Paume

 

Pierre de Fenoÿl (1945-1987) - Une géographie imaginaire

Jusqu’au 31 octobre 2015 : Exposition organisée par le Jeu de Paume en collaboration avec la Ville de Tours,
Pierre de Fenoÿl a consacré sa vie à la photographie. Guidé par une irrésistible passion, il a très activement œuvré pour la reconnaissance de la photographie par les institutions françaises dans les années 1970-1980. Mais il est aussi l’auteur d’une œuvre photographique importante. Le désir grandissant de se vouer entièrement à la prise de vue, vécue comme une quête spirituelle et métaphysique, l’incite à quitter Paris et ses fonctions institutionnelles. À travers des voyages et des paysages, l’exposition s’attache à montrer la richesse et la diversité du travail de Pierre de Fenoÿl, permettant de découvrir l’œuvre élégante et majestueuse d’un amoureux du noir et blanc, de suivre son aspiration à saisir un au-delà du sujet photographié et de mettre en lumière la singularité et la cohérence de cette œuvre intemporelle au sein du foisonnant mouvement de la photographie des années 1980.
[en savoir plus]

 

Germaine Krull (1897-1985) - Un destin de photographe

Jusqu’au 27 septembre 2015 : Jeu de Paume - Paris

Germaine Krull est l’une des figures les plus connues de l’histoire de la photographie pour sa participation aux avant-gardes des années 1920-1940, mais surtout une pionnière du reportage photographique moderne et de la publication de livres photographiques. "Le vrai photographe, c’est le témoin de tous les jours, c’est le reporter", écrit-elle en 1930. Germaine Krull trouve en effet dans la forme du reportage une liberté d’expression qui lui permet de s’adapter à tous les sujets avec charisme et empathie, tout en maintenant une exigence d’innovation esthétique.
L’exposition met en relation plus de 130 tirages d’époque avec les publications, magazines et livres où Germaine Krull joue un rôle de premier plan. De nombreuses images singulières et représentatives du foisonnement créatif de l’artiste sont ainsi à découvrir, dans leur contexte originel.
[en savoir plus]

 

Valérie Jouve. Corps en résistance

Jusqu’au 27 septembre 2015 : Jeu de Paume - Paris

La démarche de Valérie Jouve (née à Firminy en 1964) interroge la capacité des corps à résister face à la normalisation sociale et urbaine. Depuis le début des années 1990, ses photographies explorent inlassablement le rapport que nous entretenons à la ville et les manières d’habiter l’espace. À ses débuts, les deux sujets classiques du portrait et du paysage se répondent de telle sorte que, dans la densité de situations urbaines, prennent place des scènes hautement chorégraphiées. Par la suite, l’artiste installe une certaine distance pour renouer avec le territoire, ce qui la conduit à ouvrir l’espace photographié et, parallèlement, à opérer le dépliage du paysage par le biais du film. À l’instar de Blues, sa dernière pièce réalisée spécialement pour l’exposition, l’artiste envisage l’accrochage à la manière d’une composition musicale, une expérience à partager avec le visiteur.
[en savoir plus]

 

Khvay Samnang. L'Homme-caoutchouc

Jusqu’au 27 septembre 2015 : Jeu de Paume - Paris

La pratique pluridisciplinaire de Khvay Samnang (né en 1982 à Svay Rieng, Cambodge) se déploie dans la performance, la photographie, la vidéo et l’installation. Accomplissant des gestes symboliques et intentionnellement futiles, il propose de nouvelles interprétations d’événements historiques et de questions d’actualités controversées.
Avec Rubber Man ("L’Homme-caoutchouc", 2015), Khvay fait acte de résistance poétique en s’attachant à la question du legs colonial et au problème de l’aménagement du territoire. Plus d’une vingtaine de groupes ethniques vivent dans les hautes terres du Cambodge. Leurs croyances spirituelles ont efficacement assuré la conservation de la forêt et de la faune. Mais les concessions foncières menacent aujourd’hui leur culture immémoriale. La triple projection vidéo montre l’environnement de l’action de l’artiste. À mesure que disparaît la forêt, l'artiste pose la question : "Où vivront alors les esprits ?"
[en savoir plus]

"Aidez-nous à publier "Désordres" le dernier livre d’Antoine d’Agata"

 

A l’occasion du 20ème anniversaire du Festival Voies Off, publication de "Désordres" le dernier livre d’Antoine d’Agata, qui met en lumière la part documentaire des 20 années de son parcours photographique. Pour permettre l'édition de ce livre

  • Les dons sont à faire ICI

Forschungsfeld

 

Photographies - Objets - Sculptures de Ralf Marsault

Du 19 juillet au 13 septembre 2015 (Vernissage samedi 18 juillet 2015 à partir de 17h) - VEREIN P ANORAMA UND G ALERIE S CHLOSS D AMTSCHACH A-9241 W ERNBERG - Samedi et dimanche de 14h à 19h ou sur rendez-vous - Tél. (+43) 04252 3735 / 0699 10567341

"...L’exposition  Forshungsfeld , montre ainsi un portrait d’enfant comme figure emblématique de la notion de « passage », ainsi que des compositions et natures mortes picturales qui font référence aux Bewegtes Leben d’Aby Warburg. Mais, Forshungsfeld signifiant « champ de recherche », on y découvre aussi le questionnement de Ralf Marsault sur les formes de la restitution anthropologique : comment transmettre l’imaginaire d’une culture ? Quels éléments de langages utiliser? Et,
surtout : cette culture existe-t-elle déjà ou sommes nous en train de l’inventer ? Ralf Marsault témoigne ainsi sur la « culture Horpe » qu’il semble découvrir, au fil de son travail : mais de quoi nous parle-t-il, en vérité ? ..."

Signature de Julien Magre

 

Le mercredi 17 juin à 18H au BAL Books. 

6, Impasse de la Défense - 75018 Paris - Métro Place de Clichy, lignes 2 et 13 - Bus 54, 74, 81, arrêt Ganneron

Signature des deux derniers ouvrages de Julien Magre

« Le livre Troubles est la suite du carnet "gris". Il l'accompagne. Comme une réponse. D'un côté, le carnet qui rend compte du processus de création et des tentatives visuelles... De l'autre, le livre, l'aboutissement des recherches de Julien Magre, comme un montage final. Un cut de fin. Les images publiées ont été exposées au BAL à Paris en septembre 2014 lors de l'exposition collective «S'il y a lieu je pars avec vous» (co-commissariat Diane Dufour et Fannie Escoulen). Ces deux ouvrages sont édités chez Filigranes éditions et ont reçu le soutien du Groupe Vinci. »

Troubles

 

Auteur : Julien Magre

Edition : Filigranes Editions

Parution : 02 Juillet 2015

ISBN 13 : 978-2-35046-363-6

TroublesTroubles [101 Kb]

Julien Magre

 

Auteur : Julien Magre

Edition : Filigranes Editions

Parution : 07 Mai 2015
ISBN 13 : 978-2-35046-348-3

JulienMagreJulienMagre [144 Kb]

Caroline-histoire n°2

 

Auteur : Julien Magre

Edition : Filigranes Editions

Parution : 15 Septembre 2010
ISBN 13 : 978-2-35046-200-4